Marketing bancaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5108 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mars 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
PLAN

Rapport exécutif 3
Chapitre préliminaire 6
Partie 1 : L’introduction du marketing dans l’univers bancaire au Maroc 9

Chapitre 1- Le marché bancaire Marocain (Organisation et fonctionnement, atouts et potentialités du secteur, les difficultés actuelles, les objectifs à terme) 11

a. Les banques contrôlés par l’Etat
b. Les banquescommerciales

Section 1- Le marché bancaire des particuliers 13

Paragraphe 1 : Le marché bancaire des particuliers pris dans son ensemble

Paragraphe 2 : Les particuliers groupés par segments

Section 2 : Le marché bancaire des entreprises 15

Paragraphe 1 : Evolution du marché des entreprises

A. L’apparition de nouveaux besoins de financement
B. L’évolution del’entreprise et des structures

Paragraphe 2 : L’évolution de la profession bancaire

A. Une modification de l’état d’esprit des banques
B. Une modification des produits offerts

Chapitre 2- L’apparition du Marketing dans les banques 17

Section 1 a) A l’échelle internationale
b) Au niveau marocain

Section 2 Pourquoi les banques du royaume ont-elles recours au Marketing ? 18

Section 3Spécificités du Marketing bancaire 20

Paragraphe 1 : Spécificités au niveau de l’offre des produits bancaires
A. Les produits bancaires sont homogènes
B. Les produits bancaires restent conditionnés par un cadre juridique et réglementaire
C. Les produits bancaires sont immatériels
D. Les produits bancaires sont directement proposés à la clientèle

Paragraphe 2 :Spécificités au niveau de la demande des produits bancaires
A. La demande est hétérogène
B. La demande est stable
C. La demande est irrationnelle

Section 4 Les structures Marketing bancaire 22

Paragraphe 1 : Structure Marketing fonctionnelle

Paragraphe 2 : Structure Marketing opérationnelle





























Plutôt que de tenter d’endonner prématurément une définition, il semble préférable de souligner que le marketing est une optique nouvelle non seulement de la discipline commerciale mais également de la conduite même de l’entreprise.
Il s’agit, en fait, d’une philosophie, d’un cheminement de pensée centripète, qui consiste à analyser les besoins exprimés ainsi que les besoins latents tant au plan qualitatif qu’au planquantitatif pour en déduire :
● Les objectifs que doit se fixer l’entreprise en ce qui concerne d’une part les gammes et caractéristiques de produits à élaborer et d’autre part les quantités à mettre en fabrication.
● Les moyens de commercialisation (canaux de distribution, forces de vente, actions publicitaires et promotionnelles, services service après vente, politique de prix) à mettre en œuvrepour que soient atteints les objectifs ainsi arrêtés.
Toutefois, le Marketing ne concerne pas seulement les biens de grande consommation. Ses perspectives sont nombreuses voire illimitées car ce domaine s’accommode à toutes autres disciplines, même les plus conservatrices.
Ainsi, jusqu’à une date relativement récente, les institutions bancaires sous l’effet de l’intensification de la concurrencese sont vues dans l’obligation d’intégrer le Marketing dans leurs démarches.
Tendant à jouer un rôle prépondérant dans la dynamique de développement initiée par chaque Etat, les banques n’ont eu de cesse de conjuguer les stratégies, diversifier les créneaux, réorienter les priorités, et ce dans une finalité d’efficience et de performance.
Cependant, le Marketing bancaire est passé par plusieursphases :
- Le Marketing a tout d’abord été réduit à sa composante publicitaire et promotionnelle.
- Dans un deuxième temps, il s’agissait de gérer l’atmosphère qui régnait dans les banques à savoir sourire un maximum et conseiller le prospect de la meilleure manière possible ; en fait, il fallait « humaniser » la relation banque-client.
- Ensuite, vint le temps des innovations avec des...