Marketing de inbev

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 53 (13192 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Cas Inbev

[pic]

[pic]

« Le rire est à l’Homme ce que la bière est à la pression » Alphonse Allais

Sommaire

Sommaire 2

Premiere partie 5

I- Analyse externe 5

A- Analyse de l’environnement et du marché 5
a- Analyse de l’environnement 5
b- Le marché 6

B- La concurrence 7

C-L’analyse des consommateurs 12
a- Les consommateurs 12
b- Les comportements d’achat et de consommation 13
c- Les attentes des consommateurs 14

II- Analyse interne 15

A- Les performances quantitatives d’InBev : 15
a- Le volume des ventes et les parts de marché 15
b- Analyse des coûts et de la rentabilité 16
c- Performance du réseau de distribution 16
d-Lesclients et les cibles du groupe 17

B- Évaluation de l’image de l’entreprise et/ou de ses marques 18
a- Les bières de luxe 18
b- Les bières de spécialités 19

C- Évaluation des ressources de l’entreprise 23

D- Évaluation de la stratégie et du mix-marketing 24
a- Le ciblage 24
b- Positionnement 25
c- Politique de la marque 25

III- Swot 27

A- Recommandations28
a- Combler les faiblesses 28
b- Faire face aux menaces 28
c- S’appuyer sur les forces 28
d- Saisir les opportunités 29

B- Les solutions envisagées 29

C- Stratégie de développement 30
a- Segment visé 30
b- Cible visée 30
c- Innovation produit 30

D- Le positionnement 31

Deuxieme partie 33

I- Fixation des objectifs 33

A- Objectif derentabilité 33
a- Produits 33
b- Charges 33

B- Objectif en terme de parts de marché et de volume 33

C- Objectif en terme d’image de marque 34

D- Objectif en terme de satisfaction 34

II- Choix des cibles 34

III- Choix d’un positionnement 35

IV- Definition de la politique de marque 36

A- L’image de marque 36
a- Représentation mentale : 36
b- Lareprésentation cognitive : 36
c- La représentation d’un point de vue affectif : 36

B- Source d’identité de la marque 37
a- Prisme d’identité de la marque Millénium 37

C- Le capital de la marque 37

Nous espérons que les frais de recherche et développement seront hâtivement amortis. Cela dépend bien entendu du plus ou moins rapide degré de reconnaissance des consommateurs à l’égard denotre bière. 37

V- Elaboration du mix marketing 38

A- Product 38
a- Le nom : Millénium 38
b- La recette 38
c- Le Packaging 38
d- Le Logo 39
e- Le slogan 39
f- Proposition de produits dérivés 39

B- Price 40

C- Place (distribution) 41
a- En CHR 41
b- En GMS 41

D- Promotion : communication 41
a- A la radio 41
b- Dans les journaux41
c- Sur Internet 41
d- Promotion sur le lieu de vente 41
e- Campagne publicitaire 42

Première partie

I- Analyse externe

A- Analyse de l’environnement et du marché

a- Analyse de l’environnement

➢ Évolution de la bière
La fabrication, le packaging ainsi que la distribution de la bière n’ont pas tendance à subir de mutations majeures. Cependant dans unsouci de compétitivité internationale, la France a tendance à moderniser son appareil de production.

➢ Règlementation
La bière, comme tout autre alcool, est confrontée à une législation stricte et soumise à de nombreuses lois.

Parmi elles, la plus connue en France est la loi Evin (entrée en vigueur en janvier 1991) servant à lutter contre le tabagisme et l’alcoolisme. Elleinterdit par exemple la publicité à la télévision ou au cinéma et encadre certaines actions comme le mécénat. Elle oblige aussi toute étiquette à porter la mention « l’abus d’alcool est dangereux pour la santé ». On peut noter que le vin bénéficie, en France en tout cas, d’un certain aménagement de par son statut de tradition séculaire.

Une autre loi, plus récente celle-là, s’attaque...
tracking img