Marketing direct

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3143 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
marketing direct : cas sephora :
 
Le marché des cosmétiques est très concurrentiels et chacun s’accorde à dire que le succès passe par une bonne maîtrise de sa clientèle. Pour cela, plusieurs moyens d’actions existent pour l’entreprise dont le Marketing Direct. L’intérêt de cette étude est d’analyser les méthodes MD utilisées dans le secteur des cosmétiques et notamment pour l’entrepriseSéphora.
 
En quoi Séphora arrive à se détacher de la concurrence à travers ses stratégies de Marketing Direct ?
 
Plan (10 pages)
 
* I)    Le secteur des cosmétiques
* A) Quelques chiffres
* B) Cosmétique rime avec innovation
* C) L’environnement concurrentiel
* D) La fidélisation du client
* E) Les parfumeries Sephora
 
II)    Outil de marketing direct
* A)Problématiques
* B) Séphora sait varier ses outils MD
* C) Etudes des outils MD
 
* III)    Objectifs et stratégies
 

1
Documents mis à disposition par :
http://www.marketing-etudiant.fr
Attention
Ce document est un travail d’étudiant,
il n’a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr.
En conséquence croisez vos sources :)2
Sephora
I) Le secteur des cosmétiques
A) Quelqueschiffres
En 2007, l'industrie cosmétique française a vu ses ventes progresser pour la 40ème
année
consécutive avec une croissance de 5,7%. Son chiffre d'affaires se partage
harmonieusement entre les exportations (57%) et les ventes en France (43%).
Les ventes en France ont atteint un nouveau record, à 6,543 milliards d'euros (+3,5%).
Le marché national français est ainsi l'un des plusdéveloppés au monde.
La progression des ventes varie selon les circuits de distribution.
C'est ainsi qu'en 2007 :
 La Distribution Sélective a connu une très vive expansion (+6,5 %).
 La Grande Diffusion retrouve une solide croissance avec +3,4 %.
 La Vente sur Conseil Pharmaceutique se consolide (+1%) après 4 ans de forte
expansion.
B) Cosmétique rime avec innovation
Les cosmétiquessont un secteur qui ne cesse d'innover, tant pour la fabrication des
produits que pour leur commercialisation.
Les parfums et cosmétiques sont proposés aux consommateurs à travers les cinq canaux
de distribution suivants :
 la distribution sélective (chaînes de parfumerie ; parfumeries indépendantes ;
rez-de-chaussée des grands magasins)
 le conseil pharmaceutique (produits vendus enpharmacies, parapharmacies et
espaces de conseil pharmaceutique)
 la grande distribution (hypermarchés, supermarchés, supérettes, magasins
populaires)
 les salons de coiffure et coiffeurs à domicile
 la vente directe (vente à domicile ou vente par correspondance)
C) L’environnement concurrentiel
Mais il leur faudra faire face à la concurrence des autres circuits :
- les Grandes SurfacesAlimentaires (GSA), challengers sur les parfums et
cosmétiques, qui disposent d’une offre large au bon rapport qualité-prix. 3
Certaines enseignes alimentaires développent activement leur MDD (Système U,
Carrefour) et évoluent vers une offre globale santé-beauté
- les pharmacies et parapharmacies qui musclent leur offre de produits de beauté
et disposent d’une expertise recherchée parla clientèle
- les grands magasins qui misent sur le référencement de marques confidentielles
et les soins en cabine
- la vente directe, dominée par la marque-enseigne Yves Rocher, et sur laquelle
différents types d’acteurs ont une carte à jouer grâce à l’essor de l’e-commerce.
Internet pourra notamment constituer un canal moteur pour la mise en place
d’un réseau de distribution directepar les grandes marques, à l’instar des
initiatives
D) La fidélisation du client
Le marché des cosmétiques bénéficie aujourd’hui de l’impulsion donnée par les
nouveaux entrants (Lush, Natura, Brasil, Beauty Monop) qui proposent des concepts
ludiques, fortement ancrés dans les tendances sociétales telles que l’engouement pour le
bien-être, ou la recherche du naturel. Par ailleurs,...
tracking img