Marketing haribo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (328 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 août 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
présentation du marché de l’épicerie sucrée et de la confiserie

La production française de enfanter de bonbon de mélasse jouer presque 250 000 tonnes par an soit une consommationd’environ 3kgs par jour et par personne. Au rang mondial, les Français se nicher au dos les scandinaves, les Nordiques et enfin les anglo-saxons.
l’épicerie sucrée avoir rapportdonc un aller de fin digestible plus liée au pâtisserie et au loisir. On becqueter des gâteaux, des bonbons, des friandises, du chocolat, etc. au en-cas ou à l’occasion de fête, ce qu’haribo loger à présenter non moins que le thème puissant de sa marque.

les transfert de bonbon ont stagné en france en 2005 et les orientation ont évolué vers l’expansion du setraîner vers l’étranger et l’ouverture à un autre public plus adulte. l’épicerie sucrée connaît alors une baisse de 0.5%.
et en effet, on observe alors une différence entre laconfiserie d’enfants qui joue sur une publicité d’associations de goûts et de textures, sur des tonalité épanoui ou aussi des saveurs uniques et extrêmes. Ceci rejoint l’esprit d’aventure et deaperçu pour le caillou des enfants.
a la différence de ce secteur qui englobe 280 millions d’euros selon le débat de distributeurs de 2004, la praline d’adultes avec ses 180 bâtond’euros être relatif à une version plus matures de entraîner visant l’équilibre alimentaire grâce au « sans sucre », l’hygiène et le bien être avec les panoplie fraîcheur et blancheurpar exemple.

haribo se positionne donc dans un marché de douceur plus enfantine. Ses cibles principales sont les enfants de 4 à 14 ans avant les adolescents de 14 à 18 ans et lesjeunes adultes/ utérin de 19 à 45 ans. Ceci dit, en terme de volume, en dépit de la demande des bloc qui augmentent pour les époque de fêtes, la consommation de douceur diminuent...
tracking img