Marketing olfactif

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5308 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Université de Corse Pasquale Paoli
Avenue Jean Nicoli
20250 Corte

Note de synthèse

Master I « Économie régionale »

Présentée par  Delphine BERTRAND

Sous la direction de Melle BERENI

Année universitaire 2007 – 2008
REMERCIEMENTS

Mes remerciements s’adressent d’abord à Madame D. BERENI, professeur de marketing à l’université de Corte, pour ses compétences et sa bienveillanceainsi que son aide efficace.

Puis a tous les intervenants universitaires de la faculté de Corte pour le partage de votre savoir et pour votre compréhension.

LE MARKETING OLFATIF

RÉSUMÉ

Face à une concurrence de plus en plus vive, l’intérêt des professionnels se porte aujourd’hui sur la dimension olfactive de l’atmosphère. L’objectif fut de vérifier l’importance de cettevariable et de tester l’influence que pouvait avoir la diffusion de senteurs d’ambiance sur les réponses émotionnelles, cognitives et comportementales de clients interrogés au sein d’un établissement. Les résultats montrent qu’une odeur agréable peut influencer le comportement des consommateurs et leurs perceptions sur l’ensemble de l’établissement mais pas toujours positivement.

MOTS CLÉSComportement du consommateur ; Senteur d’ambiance ; Marketing sensoriel ; Marketing olfactif ; Perception

Sommaire

INTRODUCTION

I LE MARKETING SENSORIEL p.1

1. des recherches théoriques p.1

2. aux applications pratiques p.2

3. quelques exemples p.3

4. un moyen de duper le consommateur ? p.4

II LE MARKETING OLFACTIF p.5

1. présentation p.5

2. l’aromatologie p.63. les objectifs p.6

4. néanmoins p.7

III LES ENQUÊTES MENÉES p.8

1. les travaux antérieurs p.8

2. des hypothèses à la pratique p.9

3. les résultats p.10

4. un petit mot pour conclure p.12

CONCLUSION

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES

INTRODUCTION

Le marketing classique présente une vision analytique, rationnelle et mécanique des produits,des concurrents et des consommateurs.
Il part du principe que les clients évaluent les caractéristiques fonctionnelles des produits, les comparent et font leur choix selon l’adéquation du produit à leurs besoins. Il considère que la concurrence s’exerce surtout à l’intérieur de catégories de produits étroitement définies et considère les consommateurs comme des agents rationnels : leurs décisionsd’achat se décomposent en plusieurs étapes raisonnées.
Le marketing sensoriel tente de combler les insuffisances en s’attachant, lui, aux expériences vécues par le client. Ces expériences ont des dimensions sensorielles, émotionnelles, cognitives, comportementales et relationnelles. Il tente d’analyser la situation de consommation dans son ensemble, puis vérifie l’adéquation des produits à l’attentedes clients ainsi que la façon de les concevoir, de les emballer et de les valoriser dans un environnement commercial pour les rendre attrayants. Pour que cette forme de marketing soit efficace, il faut bien comprendre les stimuli et les situations qui déclenchent certaines émotions.

Dans ce contexte, n’est-il pas risquer de jouer sur le sens olfactif sachant que le seuil entre attirance etrépulsion est infime ?

Nous analyserons dans ce développement trois textes qui sont :
√ Texte 1 « La diffusion de senteurs d’ambiance au sein d’un lieu commercial : les premiers résultats d’une étude menée au sein d’un magasin de prêt-à-porter »; Bruno DAUCÉ
√ Texte 2 « Parfumer les points de vente d’un service public suffit-il que « ça sente bon ? »; Virginie MAILLE
√ Texte 3 « SensorialMarketing for Those Who Can Wait non Longer »; John Mc Donnell

Dans un premier temps, nous expliquerons ce qu’est le marketing sensoriel. Dans un second temps, nous aborderons l’un des composants du marketing sensoriel : l’olfaction. Enfin, nous analyserons les enquêtes menées sur ce sujet.
I LE MARKETING SENSORIEL

1. des recherches théoriques

Le thème du marketing sensoriel s’est...
tracking img