Marketing

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 37 (9001 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les grandes surfaces en Algérie : un parcours sinueux

Par Dr Abdennour Nouiri

Mots-clé: Commerce de gros, de détail, grande distribution, planification, stockage, supérettes, supermarchés.

Abstract:
Pour comprendre l'expérience des grandes surfaces publiques en Algérie, il ya lieu de remonter à l'époque de la colonisation où coexistaient les Grands Magasins et autres Monoprixavec les échoppes des marchands algériens. A l'indépendance, l'Etat décide la création des Magasins Pilotes Socialistes qui devaient intervenir dans la distribution de détail mais qui disparaîtront très vite suite à l'impréparation qui avait présidé à leur création.
            Devant la main mise du secteur privé dans le domaine de la distribution, les pouvoirs publics donnent à la SNNGA puisensuite à l'OFLA les moyens d'ouvrir et de gérer des "supermarchés" qui se voulaient être des points de vente-témoin. Malgré l'inscription de nombre de projets de supermarchés dans le cadre des différents plans, l'expérience de l'intervention de l'Etat dans la distribution de détail va tourner court.
            Pour de nombreuses raisons, pas toujours entièrement objectives, le gouvernementdécide de la dissolution de ces grandes surfaces ouvrant le passage au privé qui investit le terrain par le biais des supérettes.
 
An understanding of the experience of supermarkets in Algeria will take us back to the colonial era when various types of Grands Magasins (large department stores) and Monoprix coexisted, along with the smaller stores run by Algerian storekeepers. At theindependence, many Magasins Pilotes Socialistes (pilot retail stores) are set up by the government to provide the population with basic retail products, but these state-run retail stores will soon disappear due to the lack of sufficient planning at the time of their conception.
Facing an increasing control by private distribution operators, the authorities assisted SNNGA and later on OFLA to startand manage “supermarkets” which were meant to be pilot points of sale. The experience of state intervention in the retail business will fail despite the numerous projects that were part of the various development plans.
For a number of reasons that were not entirely objective, the government has decided to close down the “grandes surfaces|” paving the way to the private sector and leadingto the expansion of the “superettes|”.
 
 
 

La grande distribution en Algérie en est à ses premiers balbutiements même si des supermarchés ont existé depuis l'indépendance. Ce qui fut un énorme changement dans la manière d’aborder le commerce de détail partout dans le monde industrialisé dès la fin du 19ème siècle, touche à peine les mentalités en Algérie. Aujourd’hui, on voit partoutéclore des supérettes : les gestionnaires commencent à s’intéresser aux techniques du merchandising et demain nous verrons des centrales d’achat approvisionner des magasins regroupés sous la même enseigne. Mais que de chemin parcouru entre ces premiers magasins de détail étatiques qui se voulaient des points de vente témoins et l’arrivée des nouvelles formes de distribution à la faveur d’unpassage à l’économie de marché plus ou moins imposé par le Fonds Monétaire International à un pays qui a longtemps cru aux vertus du socialisme oubliant celles plus déterminantes du travail et de l’efficacité. Aujourd’hui, les supermarchés étatiques ont disparu. Nous allons retracer dans cette étude comment elles ont vu le jour, leurs difficultés de gestion et enfin leur mort programmée.
132ans de présence française ont laissé des traces dans les mentalités. Aussi, débuterons-nous ce travail par une rapide description du développement de la distribution moderne en France, sachant qu’il y a eu une influence française certaine dans ce domaine sur les choix arrêtés par la jeune nation indépendante[1].

 

Les étapes d’une révolution commerciale

 

On entend par...
tracking img