Marketing

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1785 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
| lematin.ma > tous les numéros de economie > Bouchées doubles et baisse de régime |
|
Les Conserves de Meknès |
La saga d'une poupée nommée Aïcha |
Grâce à cette mascotte, le consommateur a développé un lien affectif profond avec la marque |
 Publié le : 05.03.2008 | 19h56 |
  |   |
     
Vastes ateliers, grosses machines et une cinquantaine d'ouvriers, essentiellement desfemmes, debout ou bien assises, les unes à côté des autres, travaillant avec entrain. |
  |
|
|
|
|
|
|
|
| Des boîtes métalliques et des pots en verre de différentes formes sortent à grande vitesse de la bouche des machines et poursuivent leur course sous l'œil vigilant des contrôleurs. Un peu plus loin, une quinzaine de femmes s'activent à «traiter» les derniers fruitsqu'elles viennent de réceptionner ce matin même, et sur le compte desquelles le directeur de production ne tarit pas d'éloges: «de belles grosses fraises à croquer à pleines dents», ne cesse-t-il de répéter. Aucun fruit pourri ne doit échapper au coup d'œil expérimenté de ces femmes. Une seule chose semble manquer à cette orchestration qui semble sortir tout directement d'un ancien spotpublicitaire et qui ne manque pas de rappeler de bons souvenirs à bien de personnes: «la la, la la, la la lla la… Ach dak chi ya Aïcha…mahla lconfiture bttout…», la mélodie presque mythique qui a bercé notre enfance.

Nous sommes dans la zone industrielle de Aïn Sloughi à Meknès. Plus précisément dans le site des Conserves de Meknès (LCM), l'entreprise productrice de la célèbre marque Aïcha.
Etaléessur une superficie globale de 70.000 m2 dont 35.000 m2 couverts, trois grandes composantes se partagent cet immense espace: La conserverie destinée à la fabrication de la confiture et du concentré de tomates; l'huilerie pour les huiles d'olive ainsi que le dernier-né du groupe: la raffinerie.
Réalisant, lors des trois derniers exercices, un chiffre d'affaires global variant entre 400 et 500millions de DH, selon l'importance de la campagne d'huile d'olive, l'entreprise emploie de 300 à 400 salariés en fonction de l'abondance de la matière première.

Partagé entre le concentré de tomates (30%), les huiles d'olive (30%), la confiture (20%), les huiles de table, l'huile d'argan, les champignons Terfess et autres (20%), la part des exportations dans ce chiffre d'affaires se situe entre 20et 40%.
Confiture, concentré de tomates ou huile d'olive et, plus récemment, huiles raffinées, les produits portant le label Aïcha se sont, au fil des années, imposés comme des références sur le marché national. En effet, l'entreprise a réussi à se tailler une place de choix sur le marché local tout en ayant également réussi à se forger une notoriété à l'étranger.
Raisons du succès ? «Lafamille Devico», reconnaît plus d'un.
La saga commença en 1962, lorsque Devico père (Mardochée) rachète une conserverie existante depuis 1929.

Cette dernière destinait la majorité de sa production à l'export vers les marchés américains et européens, avec des produits phares comme la truffe blanche, les fruits au sirop et les légumes en conserves.
Après son rachat, l'unité va connaître unenouvelle impulsion, suite à une restructuration et à la décision d'investir le marché local. «L'usine a été ainsi agrandie et la production diversifiée pour mieux répondre aux besoins locaux avec notamment l'élargissement de la gamme de confiture et le lancement du concentré de tomates à partir des années 1970», raconte David Devico, fils cadet de la famille et directeur général de LCM.
La productionde l'huile d'olive vierge par l'entreprise avait démarré en 1976. Cette année a connu également l'un des faits les plus marquants de l'histoire de LCM. Il s'agit de la création, par Gosciny et Uderzo, deux grands dessinateurs de renommée internationale, de la mascotte Aïcha. Cette dernière deviendra la figure emblématique de la marque.

D'autres grands événements d'envergure nationale...
tracking img