Maroquinerie de luxe pour enfant

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 45 (11097 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La maroquinerie de luxe pour enfants

[pic]

SOMMAIRE

Sommaire 2

Remerciements 4

Synthèse 5

Introduction 8
1) Evolution du marché du Luxe pour enfants 10

a) Définition du Luxe 10

b) Etat du Marché en 2009 14

c) Quelques exemples concrets de marques de luxe pour enfants 17- Le cas Baby Dior 18
- Le cas Sonia Rykiel 19
- Le cas Jean-Paul Gaultier 20
- Le cas Burberry 20
- Le cas Hugo Boss 21

2) La maroquinerie de Luxe pour enfants : un secteur à part ? 23

a) La maroquinerie pour enfant : un nouveau créneau 23

- Un marché à prendre 23
- Unrenouvellement et un rajeunissement de la marque  24

b) Un moyen de conquête et de fidélisation d’une clientèle plus large 25

- Une cible plus large 26
- Une fidélisation plus simple 26

c) Une notoriété assurée 28

3) Stratégies et recommandations pour la pérennisation de ce nouveau marché. 30

a) Maroquinerie pourenfant : une stratégie bien particulière 30

- Une ligne de boutiques en propre 30
- Une communication adaptée 31
- La stratégie de prix 32
- La distribution 33

b) Avantages et inconvénients d’une gamme de maroquinerie de luxe pour enfants 33

Conclusion 35

Bibliographie- Webographie-Filmographie 37

Annexes : 38

Annexe A 38
Annexe B 40
Annexe C 41
Annexe D 42

SYNTHESE

L’idée de ce mémoire m’est apparue suite à une observation de la mode enfantine, sujet
que j’ai pu aborder et remarquer lors de mon stage chez la fameuse entreprise Louis Vuitton et en observant les demandes faites par de nombreux clients.
Mais cephénomène n’a pris de l’importance que très récemment, lorsque les grandes marques de luxe ont décidé d’étendre leur offre aux enfants. Après avoir conquis tous les secteurs possibles et imaginables, celui de l’enfant n’a pas été épargné et même s’il reste rare de trouver des gammes de maroquinerie de luxe pour enfants, il en existe quand même.

La plupart des Maisons de Haute Couture utilisent lesstratégies d’extension de marques, pour pénétrer ce marché encore naissant, mais déjà très lucratif. Ce phénomène m’a intrigué au point de me pencher plus sérieusement sur le luxe pour enfants ainsi que sur la liaison qu’il entretient avec ces derniers que l’on croyait, jusqu’ alors, hors d’atteinte. Mais ils sont en fait une cible très recherchée des entreprises de luxe qui ont déjà grandementétendu leur marque au prêt-à-porter, aux accessoires, aux parfums, aux cosmétiques, ainsi qu’à la joaillerie et depuis peu à la maroquinerie spécialement faite pour les enfants.

On peut constater un phénomène assez récurrent dans le secteur du luxe et du haut de gamme : les mères qui viennent acheter des vêtements pour elles les achètent également pour leurs petites filles afin d’être en accord.Cependant, si l’on peut voir depuis ces dernières années l’apparition de lignes de vêtements pour enfants comme chez Dior avec la ligne Baby Dior, on n’a pas encore pu voir celle de la maroquinerie pour enfants. Il me paraît pourtant intéressant d’explorer ce secteur encore vierge et prometteur puisque la demande existe et quelques créateurs commencent même à s’y lancer comme Marc Jacobs pourColette qui avait lancé un sac pour enfants en édition limitée.

Néanmoins, il existe deux dimensions du luxe diamétralement opposées qu’il est important de développer.
Tout d’abord, pour de nombreuses personnes, le luxe est assimilé au gaspillage. En effet, il existe une importante et effrayante différence de prix, pour une même fonctionnalité, entre les produits bas de gamme et les produits de...
tracking img