Marseille

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (340 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire composé niveau Lycée sur le poème de Jules Supervielle intitulé "Marseille" extrait du recueil Débarcadères.

Extrait:

Jules Supervielle, dans son recueil Débarcadères, publié en1927, peint de nombreux paysages marins et côtiers. Dans le poème "Marseille" rédigé en vers libres, il propose une description minutieuse et élogieuse de la cité phocéenne, chère à son coeur. Quelleimage de Marseille se dégage du poème ? Nous verrons tout d'abord comment Marseille est décrite par le poète, puis quelle relation le poète entretient avec Marseille (...)

Plan:

Introduction

I)Eloge de Marseille

A. Une description minutieuse
B. Une ville grouillante
C. Une description sensuelle

Conclusion partielle et transition

II) Un poète amoureux de Marseille

A. AimerMarseille comme un père
B. Aimer Marseille passionnément
C. La sympathie

Conclusion

Poème:

Marseille sortie de la mer, avec ses poissons de roche, ses coquillages et l'iode,
Et ses mâts enpleine ville qui disputent les passants,
Ses tramways avec leurs pattes de crustacés sont luisants d'eau marine,
Le beau rendez-vous de vivants qui lèvent le bras comme pour se partager le ciel,
Etles cafés enfantent sur le trottoir hommes et femmes de maintenant avec leurs yeux de phosphore,
Leurs verres, leurs tasses, leurs seaux à glace et leurs alcools,
Et cela fait un bruit de pieds et dechaises frétillantes.
Ici le soleil pense tout haut, c'est une grande lumière qui se mêle à la conversation,
Et réjouit la gorge des femmes comme celle de torrents dans la montagne,
Il prend lesnouveaux venus à partie, les bouscule un peu dans la rue,
Et les pousse sans un mot du côté des jolies filles.
Et la lune est un singe échappé au baluchon d'un marin
Qui vous regarde à travers lesbarreaux légers de la nuit.
Marseille, écoute-moi, je t'en prie, soit attentive,
Je voudrais te prendre dans un coin, te parler avec douceur,
Reste donc un peu tranquille que nous nous regardions...
tracking img