Marxisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1904 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LE MARXISME - LENINISME

* Profond renouvellement du socialisme et de la pensée politique
Refuse d’être une simple doctrine politique.
* Marx ne voulait pas seulement proposer une nouvelle idéologie, mais élaborer un système philosophique, sociologique et économique.
* Le marxisme se définit comme une approche scientifique de la connaissance aux dimensions anthropologiques.
* Lemarxisme ne se limite pas à Marx et à ses concepts
* Après la Révolution russe, il est transformé par Lénine en système de gouvernement.
* Au terme de ces transmutations, le marxisme est devenu pratique politique. .L’implosion de l’URSS et l’effondrement de l’empire communiste semblent marquer la fin du marxisme-léninisme.
* Le marxisme a été déconsidéré par les dérivestotalitaires de Staline
* Même s’il a, à cause de ça, perdu beaucoup d’influence, il est trop tôt pour dire qu’il a cessé à jamais d’être l’un des courants majeurs de la pensée politique.

I) La théorie marxiste
Le marxisme c’est d’abord Karl Marx (1818 - 1883).
/ !/ BIO DE WIKIPEDIA, PLUS RAPIDE QUE LE LIVRE …

C’est un philosophe, économiste et théoricien socialiste et communiste allemand.Il est célèbre pour sa conception matérialiste de l'Histoire, sa description des rouages du capitalisme, et pour son activité révolutionnaire au sein des organisations ouvrières en Europe.
Karl Marx est aujourd'hui surtout connu pour ses écrits politiques et économiques, mais c'était avant tout un philosophe et un historien, qui a essayé de comprendre, interpréter et surtout changer le mondeŒuvres : Manifeste du parti communiste ( 1848) et Capital ( 1867)

A) Les fondements philosophiques du marxisme

LA DIALECTIQUE

La méthode de raisonnement marxienne est la dialectique hégélienne.
Toute évolutions s’opère par oppositions successives : tout fait engendre son contraire ; à l’affirmation fait suite la négation, puis la négation de la négation, ce qui résume : thèse,antithèse, synthèse.

Marx transforme cette méthode en rejetant l’idéalisme au profit du matérialisme. Le fait matériel doit constituer la seule base d’analyse, c'est-à-dire à la fois l’activité matérielle et la connaissance théorique de cette activité.
C’est ce mouvement de va et vient qui va permettre d’interpréter et de changer le monde.

LE MATERIALISME HISTORIQUE

Le marxisme veut, parl’analyse dialectique, découvrir et expliquer la logique interne des évènements historiques.
Tous les rapports sociaux dépendent des modes de production, qui constituent l’infrastructure de la société.
Le mode de production est formé par la combinaison des forces de production (moyens de production et hommes qui les utilisent) et des rapports de production qui s’établissent entre les hommes àl’occasion de l’opération de production (répartition des revenus par ex).
Contradictions car les forces de production sont fonction de l’état scientifique et technique de la société à un moment donné, et les rapports de production sont déterminés par l’état antérieur des forces de production.

B) La révolution inéluctable

Déterminée par cette contradiction, donc inéluctable. La révolution n’estpas un accident historique mais la conséquence des transformations de l’infrastructure dont l’homme est la victime.
Elles se traduisent par l’aliénation et la lutte des classes.

L’ALIENATION

* Est provoquée par l’appropriation privée des moyens de production.
* Les prolétaires n’ont pour vivre que leur force de travail
* Ils sont contraints de la vendre à ceux qui détiennent lesmoyens de production, la bourgeoisie.
* Le produit qu’ils élaborent ne leur appartient plus lorsqu’il est fini
* Sont de simples outils.

LA LUTTE DES CLASSES

* Le prolétariat est exploité politiquement et économiquement par la bourgeoisie
* Economiquement : on leur confisque la plus-value, qui est la différence entre le salaire reçu par le travailleur et la valeur réelle...
tracking img