math

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1255 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mars 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
lyti L’ÉCOLE DES FEMMES de MOLIÈRE
CORRECTION DU DEVOIR SURVEILLÉ du 19 janvier 2010
LECTURE ANALYTIQUE : Acte II, scène 5 vers 537 à 586


I- LE PERSONNAGE D’AGNÈS, une ingénue en pleine évolution.
1-SON CARACTÈRE : sincérité et innocence
-Agnès répond sans hésiter à Arnolphe et le prend même à partie (répétition du pronom personnel de 2ème personne : « vous-même, à votre avis » vers538).
-Elle attend son approbation et croit en son adhésion : « Pouvais-je … ? » (vers 539/540), « vous l’aimeriez sans doute et diriez comme nous… » (vers 557).
-Agnès ne reconnaît pas les clichés et la métaphore de l’entremetteuse (amour présenté comme une blessure physique : champ lexical de la guérison aux vers 537 et 554). Agnès comprend les mots selon leur sens propre : blessure, mortimminente d’Horace.

2-LA DÉCOUVERTE DE L’AMOUR
*Agnès, une femme-enfant :
-Elle croit naïvement que sa bienveillance a guéri Horace.
-Elle découvre les effets miraculeux de l’amour : sitôt + Passé Simple
-Elle insiste, comme émerveillée sur la générosité d’Horace (« cadeaux » aux vers 555 et 556)

*… mais néanmoins femme !
°QUI RESSENT DES ÉMOTIONS :
-Peu bavarde au début de l’entrevue,elle devient de plus en plus loquace et s’exprime dans des répliques de plus en plus longues. Elle se laisse déborder par son émotion : interjections « Hélas ! » (vers 553), « Oh tant ! » (vers 559)
-Elle n’épargne aucun détail à Arnolphe et rapporte les propos d’Horace à l’aide du superlatif : « les mots les plus gentils du monde » (vers 560).
-Ce qu’elle ressent est absolu : « jamais » ,« rien »(vers 561), « toutes les fois » (vers 562).
-L’évocation poétique de l’amour par Agnès s’oppose à la trivialité des questions d’Arnolphe.

°QUI RESSENT DU DÉSIR :
-Elle évoque un trouble physique qui s’apparente au désir amoureux, même si elle ne sait pas lui donner un nom : « La douceur me chatouille et là-dedans remue/Un certain je ne sais quoi dont je suis tout émue » ( vers 563/564).°SURPRISE PAR CES NOUVELLES SENSATIONS :
-L’Utilisation de l’article indéfini « certain » (564) et de la locution nominale « je-ne-sais-quoi » évoquent un sentiment indéfinissable.

3-CONSÉQUENCES ET PIÈGES DE LA NAÏVETÉ
*Agnès prend chaque mot au sens littéral 
Arnolphe doit donc la pousser à s’expliquer en lui posant des questions de plus en plus précises.

*Agnès n’a aucune notion de ce quiest bien ou mal 
-Elle ne comprend pas pourquoi Arnolphe semble mécontent : « Qu’avez-vous… ? », « Est-ce que c’est mal… ? » (vers 549/550)
-Son ignorance du bien et du mal la pousse à donner des détails sur l’intensité des caresses échangées. À la question d’Arnolphe sur les « quelques caresses » qui auraient pu être échangées, Agnès répond par l’accumulation : anaphore « et… et » (vers 569),utilisation des adverbes « tant «  et « jamais » (vers 569/570).

*Agnès incarne parfaitement l’objection avancée par Chrysalde à la scène 1 de l’acte I en trompant Arnolphe sans « penser le faire «  (vers 116).

II- LE PERSONNAGE D’ARNOLPHE
1-L’INTERROGATION
*Arnolphe cherche à amadouer Agnès, à la rassurer lorsqu’elle s’inquiète de son ton grondeur : « Est-ce que c’est mal… /Non. » (vers 550et 551)

*Ses questions, de plus en plus précises et orientées tournent à l’interrogatoire :
-Questions interro-négatives « Ne vous faisait-il point aussi… » (vers 568) et « Ne vous a-t-il point pris… » (vers 571) qui attendent des réponses positives. Arnolphe pousse Agnès à donner des réponses précises qu’il redoute d’entendre.
-Questions qui empiètent de plus en plus sur l’intimitéd’Agnès : « Que faisait-il étant seul avec vous ? » (vers 558).

*Duplicité du personnage :
Elle se manifeste dans les apartés qui expriment son bouillonnement intérieur comme au vers 565 : interjection + ponctuation expressive. Arnolphe a 2 visages, celui de tuteur bienveillant qu’il montre à Agnès et celui de jaloux calculateur.

2- LA SOUFFRANCE
*Arnolphe est un homme amoureux qui...
tracking img