math

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (881 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mai 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
-Pourquoi tu mens quand je te demande si tu penses à lui ?

-Pourquoi je mentirais ? C'est la vérité..

-Non non, tu peux peut être essayé de mentir aux autres, mais ça ne marche pas avecmoi. Tes yeux me prouvent le contraire...

- Et alors ? Pourquoi tu veux savoir la vérité alors que tu sais déjà la réponse ? Ça sert à quoi de me mettre dans un état lamentable alors qu'il s'en fou? Mais entre nous je vais te dire la vérité. Il me manque, horriblement, atrocement, follement mais je suis impuissante face à son départ. J'étais un pion dans un jeu d'échiquier et lui était le fouqui m'a éjecté sans se soucier du mal qu'il aurait pu causer. J'avais un projet, le rendre heureux mais malheureusement je n'étais pas celle qui lui fallait pour le reste de sa vie. Il m'a blessé,terriblement blessé. Physiquement, je vais bien mais intérieurement je dépéri, mon cœur n'a pas supporté le choc, il est figé. Il est resté le jour où il m'a quitté, ça a été un électrochoc. Jen'arrive pas à comprendre pourquoi il est parti, j'ai beau cherché, la réponse est toujours inconnu. Je le déteste si tu savais, je l'aimais comme une folle et lui est parti. Pourquoi les humains sont tousdes égoïstes ? On nous promet de décrocher la lune alors qu'en réalité on se ramasse le sol. L'amour est tellement précieux que je n'arrive même pas à comprendre pourquoi on le bousille ainsi !Pourquoi du jour au lendemain nos sentiments puissent partir ainsi ? C'est ça le nouveau concept de l'amour « hier, je t'aime demain je te quitte ? » Parce que si c'est ça je donne ma démission sur le champ,l'amour est tellement précieux que je ne veux pas être spectatrice de sa mort.
Quai numéro trois.
Cent-dix personnes descendant du train, quatre-vingt-dix-sept montant dedans.
Et sur cesdeux-cents-sept personnes présentes dans cette fourmilière géante, t'es même pas foutu d'être là.
Trois heures que je t'attends inlassablement, assisse sur ce vieux banc en bois, avec cette feuille dans...
tracking img