Mathou

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5299 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Créée début 2001 entre 12 communes, la communauté de communes « Vals et Villages en Astarac » (= VVA) rassemble aujourd’hui, 3000 habitants répartis sur 16 communes des cantons de Mirande et de Miélan (Une seizième commune ayant été intégrée en juillet 2005).

Cette communauté composée uniquement de villages ruraux relève un défi : rendre son territoire attractif tout en préservant seséquilibres et assurer à tous le confort d'y bien vivre, si important dans notre département du Gers.
Elle s'est engagée à animer ses villages et elle s'emploie à maintenir et développer les activités existant sur le territoire qu'elles soient économiques, culturelles ou sportives : notamment par un soutien financier (subventions) et logistique (locaux…) aux associations implantées sur son territoire.Le siège de la communauté de communes est fixé au lieu dit « la Gravière », 32300 IDRAC RESPAILLES. La communauté de communes est constituée pour une durée limitée de quinze ans. Chaque commune est représentée au sein du Conseil de Communauté par deux délégués et deux suppléants élus par le conseil municipal.
[pic]

ACTA (Association Culture et Tradition en Astarac) est une association régiepar la loi de 1901.
Elle a été créée en 2001 (cf. ci-dessous, Extrait du journal officiel du 10 novembre 2001, n°698)
Elle compte environ 140 adhérents, au 1er novembre 2005.
Elle se caractérise par une polyvalence de ses objectifs et par sa dimension intercommunale : elle bénéficie en effet du soutien de la communauté de communes VVA (cf ci-dessous, Extrait précité)

[pic]

[pic]

I. Apartir des documents réels reproduits en annexes et de vos connaissances, vous analysez les trois actions de communication mises en œuvre par ACTA au cours du premier semestre 2005 et complétez pour cela le tableau ci-joint (à remettre avec la copie)

Il y a une situation de communication par affiche, de masse, qui s’adresse aux habitants d’une commune.
La deuxième situation est unecommunication qui s’adresse à de potentiels adhérents.

II. Pensez-vous que l’on puisse qualifier la première action de communication d’ACTA de communication commerciale ? Vous justifiez votre réponse.

Non, absolument pas car c’est une association donc n’a pas le droit d’entrer dans tous les domaines qui relèvent du commerce, faire du profit. «  Association régie par la loi de 1901 ».

II. A partirde vos connaissances (liées au thème du cours d’Information et Communication relatif à la communication des organisations), et de la question I, vous répondez aux questions suivantes :

2.1 Distinguez communication interne et externe.

La communication interne est la communication provenant des sources de l’entreprise et la communication externe provient de l’extérieur de l’entreprise.2.2 Définissez et donnez un exemple de communication informelle.

Echange spontané qui ne sont pas contrôlés par l’organisation.
Un exemple de communication informelle pourrait être une rumeur qui circule entre les employés.

2.3 Définissez et illustrez la notion de communication institutionnelle.

NOM/PRENOM : Arnaud de Seynes……………………………………………………………………………………………………………………………………………..ANALYSE DES ACTIONS DE COMMUNICATION mises en œuvre par ACTA

Pour chaque action de communication correspondant à chacun des trois dossiers :
- Vous identifiez les composantes : objectif, cible, canal, support
- Vous qualifiez le type/la nature de la communication mise en œuvre : interne/externe ; formelle/informelle 

| || |
| |Composantes de l’action de communication | |
|Action de communication |...
tracking img