Maths

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (414 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Remarque : Il ne faut pas confondre avec la vitesse moyenne entre et qui est .

II. Fonction dérivée
1. Définition
La fonction dérivée est la fonction .

Remarque : il ne faut pasconfondre le nombre dérivé et la fonction dérivée (comme il ne faut pas confondre et ).

2. Propriétés
Si et sont deux fonctions dérivables sur le même ensemble D, alors les fonctions suivantes sontdérivables et :
pour , réels quelconques

, aux points tels que
, aux points tels que
()
()
Si , , réels quelconques

Propriété 4
Une fonction paire a une dérivée impaire.
Unefonction impaire a une dérivée paire.

Remarque : utiliser cette propriété comme vérification lorsqu'on dérive une fonction paire ou une fonction impaire.

3. Dérivées usuelles()

()

/



III. Utilisation des dérivées
1. Sens de variation d'une fonction
Théorème 3
Soit une fonction dérivable sur un intervalle I. Alors :
est croissantesur I ssi pour tout I, .
est décroissante sur I ssi pour tout I, .
est constante sur I ssi pour tout I, .

Remarque : ce théorème n'est valable que sur un intervalle. Par exemple la fonctionest décroissante sur et sur , mais pas sur .

2. Lien avec la notion de bijection
Théorème 4
Soit une fonction dérivable sur l'intervalle [a, b].
Si, pour tout ]a, b[, , alors réaliseune bijection strictement croissante de [a, b] sur [(a), (b)].
Si, pour tout ]a, b[, , alors réalise une bijection strictement décroissante de [a, b] sur [(b), (a)].

Remarque :
On peutremplacer (a) par et [a, b] par ]a, b], [(a), (b)] par ], (b)], lorsque n'est pas définie en a mais admet en a une limite (finie ou infinie).
si est la bijection réciproque, alors a le même sensde variation que .

3. Extrema d'une fonction
Théorème 5
Soit une fonction définie sur un intervalle ouvert contenant .
Si s'annule en changeant de signe en , alors admet un extremum en ....
tracking img