Matières premières p 118

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1214 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Le marché des matières premières (p. 118)
1. À quel mécanisme économique obéit la fixation du prix des matières premières ? Expliquez.
Pour Denis Clerc, « les matières premières relèvent de la concurrence parfaite ». Les prix des matières premières obéissent au mécanisme de la loi de l’offre et de la demande, qui fonctionne de la manière suivante : la demande augmente lorsque le prix du biendiminue et inversement. Les producteurs de matières premières qui proposent un prix de vente moins cher répondent à une demande qui cherche à acheter à un prix le plus bas possible.

2. Que désigne l’élasticité ? À quoi correspond une offre peu élastique par rapport au prix ? une demande peu élastique par rapport au prix ?
L’élasticité mesure la sensibilité de la demande ou de l’offre au revenuou au prix.
Une offre est peu élastique par rapport au prix lorsqu’une variation de prix n’entraîne qu’une faible variation de l’offre. Une demande est peu élastique par rapport au prix lorsqu’une variation de prix n’entraîne qu’une faible variation de la demande.

3. Pourquoi la plupart des produits de base sont-ils peu élastiques aux prix ?
Le marché des produits de base (des matièrespremières) fonctionne selon la loi de l’offre et de la demande. Les cours (ou les prix) augmentent lorsque la demande augmente ou lorsque l’offre est insuffisante. Mais la production, c’est-à-dire l’offre, ne s’ajuste qu’avec retard à cette hausse de la demande. Inversement, si la demande diminue, les prix baissent, mais les producteurs ne peuvent pas réduire leur production pour maintenir le niveau desprix car il faut qu’ils amortissent leurs équipements. Pour ces raisons, face à une variation de la demande, l’offre des pays producteurs ne varie pas instantanément. L’adaptation avec retard de l’offre à la demande fait que les produits de base sont peu élastiques aux prix.
De même, la demande est peu sensible aux variations de prix. Il est impossible, à court et moyen terme, de modifier le modede consommation et donc de production des utilisateurs de matières premières. On ne change pas immédiatement les modes de déplacement et donc la consommation de pétrole, par exemple. De même, le contenu en produits de base de la croissance économique ne peut connaître des inflexions qu’à moyen et long terme.

4. Le marché des matières premières relève-t-il de la concurrence pure et parfaite ?Justifiez votre réponse.
Les conditions de la concurrence pure et parfaite qui doivent être satisfaites sont l’atomicité du marché, l’homogénéité du produit, la libre entrée sur le marché, la transparence et la mobilité des facteurs de production.
– L’atomicité du marché : même si la production des produits de base est réalisée par de très grandes entreprises, aucune ne peut véritablement agir surle niveau des prix (possibilité pour des États de constituer des cartels et de manipuler les prix, comme dans le cas du pétrole, mais cette possibilité s’éloigne). On peut donc considérer que cette condition est en partie respectée.
– L’homogénéité du produit : cette condition est satisfaite car les matières premières sont identiques. Il n’existe pas de différenciation du produit.
– La libreentrée sur le marché : pour produire des matières premières, il faut qu’elles existent dans le sous-sol. Leur extraction nécessite des investissements importants. Il y a donc des barrières à l’entrée. Cette condition n’est pas respectée.
– La transparence : les matières premières font l’objet d’une cotation journalière sur des marchés propres à chacune. Chaque acheteur connaît donc les prixpratiqués.
– La mobilité des facteurs de production : compte tenu des contraintes existant sur les marchés des matières premières (sous-sol, investissements élevés), il n’est pas possible d’observer cette condition.

5. Qu’est-ce qu’une concurrence imparfaite ? Pourquoi la concurrence qui s’exerce sur le marché de l’automobile est-elle imparfaite ?
– Une concurrence imparfaite correspond à une...