Matiere premiere

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 37 (9158 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
1
Août 2010

Matières premières: historique et perspectives
Marian Radetzki1

Le présent document examine quatre questions afin de conférer une assise historique à l'analyse de la dépendance des pays à l'égard des exportations de matières premières. Il étudie dans un premier temps l'importance des produits de base dans l'économie globale à différentes phases du développement économique. Ilobserve en deuxième lieu la diminution sur le long terme des coûts de transport en vrac et évalue ses conséquences sur l'établissement de marchés d'envergure mondiale. La troisième partie prend la mesure d’un demi-siècle d'intervention et de mainmise de l'État sur les secteurs de la production et du commerce des matières premières, au milieu du XXe siècle. Vient en quatrième lieu un examen desprix des matières premières, tant sur le plan de l'évolution à long terme que de l'instabilité à court terme. Pour finir, le document résume les observations historiques et envisage l'avenir dans l’ambition de donner quelques éclairages utiles aux pays lourdement tributaires des exportations de produits de base. 1. Les matières premières dans le processus de développement économique Le poids dusecteur primaire dans une économie nationale diminue régulièrement au fil du développement économique. Il est difficile de se procurer de longues séries de données historiques pour corroborer cette affirmation. Néanmoins, Simon Kuznets (1966) présente les évaluations suivantes des parts de l'agriculture et des industries extractives dans le PIB de pays représentatifs sur des périodes prolongées. Lacontraction du secteur primaire apparaît clairement dans les chiffres qu’il fournit: Australie Italie RU USA vers 1860 vers 1860 vers 1905 vers 1870 36% 55% 41% 22% vers 1940 vers 1950 vers 1950 vers 1960 26% 26% 13% 5%

C'est seulement à partir de la fin des années 30 que l'on dispose de séries de données plus régulières. Le tableau 1 présente les séries temporelles de certains pays pour lesquelselles sont raisonnablement complètes. Là encore, la part du secteur primaire enregistre un repli considérable à mesure que les économies se développent. Le tableau montre par ailleurs qu'à tout moment, cette part est nettement inférieure pour les pays riches que pour les pays pauvres. Cette dernière observation est confirmée par un échantillon plus large de pays présenté au graphique 1: il existeune corrélation inverse prononcée entre le niveau de développement économique et la part du secteur primaire dans l'économie.

Cet article est tiré de la conférence de l’auteur à un séminaire de haut niveau sur « Les ressources naturelles, finances et développement: Faire face aux anciens et nouveaux défis » organisé par la Banque centrale d’Algérie et l’Institut du FMI à Alger les 4 et 5novembre 2010.

1

2 Un examen plus attentif révèle que dans les premières phases de développement, l'agriculture occupe une place prédominante dans le secteur primaire. Selon les évaluations de Kuznets, par exemple, le secteur agricole en représentait plus des quatre cinquièmes la première année, sauf en Australie, où il dépassait 60%. En raison de sa prédominance, l'agriculture est également àl'origine de la majeure partie de la contraction de la part du secteur primaire enregistrée au fil du temps. Le recul de la part initiale, nettement inférieure, des industries extractives est moins accentuée. Dans certains cas (Italie, États-Unis) elle semble être demeurée relativement stable pendant le processus de développement économique (Kuznets, 1966). Il convient de relever les exceptions à larégularité observée, dont la Norvège constitue un exemple de premier ordre. Le tableau 1 montre que la part du secteur primaire n'y a pas diminué au fil du temps (les prix élevés du pétrole et du gaz en 2006 ont sans doute joué dans la valeur extrême enregistrée cette année-là), et le pays occupe également une position singulière au graphique 1, conjuguant un niveau de revenus très élevé à une...
tracking img