Matin brun

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1010 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’œuvre : Matin Brun
Auteur : Franck Pavloff

Etude d’un court récit à visée argumentative.

I. L’œuvre

1. L’auteur : L’auteur s’appelle Franck Pavloff, écrivain engagé, romancier français du XXème siècle.
2. Le texte : le texte se réduit à onze pages. Il s’agit donc d’une très courte nouvelle.
3. Le narrateur : Le narrateur est le personnage principal de l’histoire. Ilparticipe à l’action et au déroulement du récit. C’est un homme ordinaire. Il a un ami, Charlie, avec lequel il aime bavarder et se retrouver à un café. Il a l’habitude de jouer à la belotte le dimanche. On sait aussi que le narrateur a été contraint de se débarrasser de son chat.
4. Les niveaux de langue : Le narrateur utilise un niveau de langage familier :
a. Un vocabulairefamilier voire argotique : « siroter », « les matous », « un clebs ».
b. Des expressions familières : « elles expédiaient les matous en moins de deux», « va pour le décret », « j »avais dû me débarrasser du mien […] qui avait eu la mauvais idée de naître blanc », « c’est pas trop sa couleur », « un chat est un chat »
c. Des marques d’oralité : « Ben », « mince alors », ma foi » et « c’esttout ».
d. Des fautes de syntaxe, sciemment pour se calquer sur le registre oral : il oublie le « ne » de la négation dans « je pouvais pas », « c’est pas trop sa couleur »
e. Une mauvaise construction de la forme interrogative : « il avait quoi comme maladie ? »
f. Une phrase incomplète : « comme pour les chats maintenant ?»
g. Et un changement de pronom :« mon cœur s’était serré, puis on oublie vite »

II. L’histoire et sa progression

1. Le cadre de l’action : l’action se situe en été, « les jambes allongées au soleil » dans une ville anonyme et en plusieurs lieux : à la terrasse d’un café, dans l’immeuble, dans l’immeuble de Charlie, dans l’appartement du narrateur.
2. La durée de l’histoire : on ne sait pas combien de temps durel’histoire, mais elle apparaît brève et l’on ressent une accélération du temps. Les mots qui nous informent dans le texte sont : « un mois avant », « quelques temps après », « après ça » (deux fois), « hier » et « le matin ».
3. Les personnages : on dénombre deux personnages principaux : le narrateur et Charlie qui se révèle être le meilleur ami du narrateur.
4. Les différentes mesures prises parl’état : l’état a pris les mesures suivantes sont
a. Eliminer les chats autres que bruns
b. Eliminer les chiens autres que bruns
c. Interdiction du quotidien de la ville
d. Interdiction de certains livres et de certaines maisons d’édition
e. Arrêter toute personne ayant eu un chat ou un chien autre que brun
f. Arrêter toute personne dont unmembre de la famille ayant eu un chat ou un chien autre que brun.
5. Les sentiments du narrateur : le narrateur ressent
a. Une tristesse passagère : « un chat c’est un chat […] mon cœur s’était serré, puis on oublie vite »
b. De l’étonnement et un certain malaise : « les chiens, ça m’avais surpris un peu plus […] que c’est le compagnon de l’homme, comme on dit », « pas trop àl’aise »
c. De l’inquiétude : «  ça me tracassait de devenir un lecteur de Nouvelles Brunes », « j’avais sûrement tort de m’inquiéter »
d. De la peur sous-jacente : « comme si de faire tout simplement ce qui allait dans le bon sens dans la cité nous rassurait.
e. Un sentiment de révolte : « Là, ils exagèrent. C’est de la folie »
f. Un sentiment de peur : « unecoulée de sueur trempait ma chemise »
g. Un sentiment de regret : « on aurait dû dire non »
h. Et un sentiment de peur extrême : « j’ai peur »
6. De quoi est-il question finalement ? Le livre traite de la transition progressive, au travers d’une succession de mesures de plus en plus cœrcitives, vers un régime totalitaire.

III. Interpréter le texte.

1. Mots et...
tracking img