Matrice achats

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1439 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Jean – Pierre BAILLY

MODELE DES QUATRE STADES DE DEVELOPPEMENT STRATEGIQUES ACHAT

STADE 1 : PASSIVITE Pas de stratégie : l’acte d’achat est initialisé par les demandes des autres départements qui en réalisent directement une bonne partie. La sélection des fournisseurs est opérée essentiellement sur le prix
(% remise) et ladisponibilité.
STADE 2 : AUTONOMIE Optimisation des techniques et pratiques d’achat. Beaucoup de temps à professionnaliser la fonction notamment par l’introduction de : informatisation des achats, programmation des ordres, communication avec les fonctions techniques.
STADE 3 : CONTRIBUTION Soutien de la Direction Générale : la fonction est perçue comme une fonction opérationnelle essentielle. La DirectionGénérale en attend un support et un moyen pour renforcer la compétitivité en fournissant aux utilisateurs des informations régulières et fiables sur les modifications de prix et de disponibilité.
STADE 4 : INTEGRATION Contribution active à la stratégie générale de l’entreprise. Le rôle de la fonction a évolué de celui de « faciliteur » à celui de « contributif » à part entière. Rôle essentiel dansla mise en œuvre de partenariats fournisseurs. Liens permanents avec les systèmes d’informations des autres fonctions. Intervention en amont du processus d’acquisition – fabrication.
JP.BAILLY 27/08/2007

MATRICE DES « BONNES PRATIQUES D’ACHAT »

ACTIONS FAIRE NE PAS FAIRE
IMPERATIF Concevoir et rédiger ensemblePrescripteur- Acheteur le cahier des charges technique et commercial Toujours consulter le(s) même(s) fournisseur(s)
IMPERATIF Être très rigoureux, précis et détaillé dans la définition du besoin technique Associer les Achats en fin de processus, après l’élaboration du cahier des charges et/ou consultation des fournisseurs
IMPERATIF Consulter systématiquement plusieurs fournisseurs (sauf pour une simpledemande de prix) sur la base
du même cahier des charges Divulguer ou laisser filtrer des informations techniques et/ou commerciales d’un fournisseur
IMPERATIF Rechercher, identifier, analyser et consulter de nouveaux fournisseurs (sourcing international) Axer les négociations sur l’obtention de remises que les fournisseurs prévoient plusieurs fois dans leurs offres
IMPERATIF Demander et obtenirdes offres techniques et commerciales précises, détaillées et répondant parfaitement au cahier des charges Da et/ou Commandes de régularisation
IMPERATIF Exiger des offres forfaitaires, à prix fermes et non révisables Négocier, travailler en taux horaires  régie, vacation  difficile d’exercer un contrôle efficace sur les taux horaires et le nombre d’heures facturés
IMPERATIF Exiger la totale etparfaite décomposition des offres, lot technique par lot technique, et pour chaque lot, la part main d’œuvre en nombre d’hommes – jours avec le nombre d’heures par poste et les taux horaires + la part fournitures + la part transport + assurances,etc. Plus de DA à 1 €  demande de prix conjointe Achats - Prescripteurs
IMPERATIF Si un fournisseur sous – traite tout ou partie de sa prestationet/ou de la fabrication, exiger le(s) devis de son (ses) sous – traitant(s) et la mention écrite du (des) coefficient(s) appliqué(s) Rédiger le cahier des charges technique en utilisant des noms de marque, des noms de fournisseurs, les plans propriété d’un fournisseur, des termes techniques spécifiques à un fournisseur
IMPERATIF Dans les devis, exiger, notamment, la mention d’une date limitecontractuelle de livraison et/ou de parfait achèvement des travaux, d’une garantie contractuelle pièces, main d’œuvre et déplacements Transmettre les DA validées aux Achats dans l’urgence systématique  surcoût moyen 30 à 40%
IMPERATIF Négocier et obtenir une obligation de résultat à la charge du fournisseur (# obligation de moyens). Dans les commandes classiques, à défaut de précision contraire, le...
tracking img