Maupassant - pierre et jean - chapitre 4 - l'introspection de pierre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1188 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 septembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction :

Il s'agit ici d'un passage de Pierre et Jean, extrait du chapitre 4. La scène se déroule en extérieur dans le port du Havre. Pierre, un jeune médecin célibataire, vient de découvrir que Maréchal, un ancien ami de la famille vient de léguer tout son patrimoine à son frère Jean. Marowsko, immigré polonais et ami de Pierre, qui l'a interrogé sur cet héritage problématique, un peuplus haut dans le même chapitre, est venu renforcé ses doutes quant au passé de sa mère - Mme Roland - et à l'éventualité d'avoir entretenu avec le Maréchal des relations adultères. Dans ce passage, Pierre est en proie à une réflexion douloureuse qui vient fouetter son amour propre. On observe ici tout le travail d'introspection que Maupassant fait subir à son personnage.

La perturbationpsychologique que vit Pierre dans cet extrait, le monologue intérieur qu'il livre à lui-même et l'appel du large et de l'ailleurs dans ce lieu qu'est le port tels seront les fils conducteurs de notre étude.

Composition du texte

Le texte est composé de 7 paragraphes structuré par 3 mouvements

Elle l'avait aimé à son fils, à leur fils (l.9) : Pierre est envahit par le doute qui est restituépar le discours indirect libre et se livre à un travail d'introspection. C'est un délire structuré.

2)Et Pierre se leva (l.10) le mort, sa mère (l.14) : après le délire la fureur de Pierre qui semble pris par une rage violente illustrée par ses gestes et paroles qui traduisent sa pulsion meurtrière.

3)Il s'élança pour rentrer (l.15) jusqu'à Naples (l.38) : le situation se retourne, à laviolence intérieure répond une violence extérieure (le cri strident de la sirène) qui le ramène au réel et l'engourdit de la même manière.

I- Perturbation psychologique :

La tension psychologique intérieure qui agite Pierre se manifeste dès le premier paragraphe et se prolonge dans les deux paragraphes suivants. Cette tension s'exprime notamment avec le discours indirect libre présent dansces paragraphes : Elle l'avait aimé. pourquoi pas ? (l.1). ; S'était-elle donnée ? (l.6). L'emploi du discours indirect libre ici souligne les perturbations auxquelles est en proie le personnage et permet de mieux restituer le drame intérieur de Pierre. Maupassant accentue le travail d'introspection en appliquant ses données au caractère introverti de Pierre. Car en effet Pierre se tourne vers sonmoi s'interroge et se pose des questions qui n'en sont pas en fait car il en connaît déjà les réponses mais ne veut pas se résigner à les admettre : Fallait-il être aveugle stupide au point de rejeter. ? (l.2) S'était-elle donnée ? (l.6). Mais la vérité redoutée peut difficilement être mise sur le compte du délire, et Pierre qui, plus haut dans le chapitre, ayant revécu son enfance mentalement, aimaginé la jeunesse de sa mère sous un nouveau jour. C'est cette fatalité, ce caractère certain qui enrage Pierre. Il prend finalement conscience de la réalité qui révélé par la répétition obsessionnelle du confirmatif mais oui ainsi que l'anaphore en puisque qui institue la chose comme étant une évidence. On observe ainsi une dramatisation de la tension prenant appui sur la prise de conscience quiévolue en se clarifiant (dans le second paragraphe) et mène à la pulsion meurtrière de Pierre.

II- Le monologue intérieur :

On remarque clairement dans ce passage - et c'est ce qui est le plus suggestif - que Pierre se livre un monologue intérieur qui dépeint par ailleurs son délire mental. Ainsi, la première ligne du passage se caractérise par l'alternance de phrases courtes affirmative,puis interrogative et enfin exclamative qui traduisent le trouble de Pierre et son délire. De plus, les points de suspension qui jonchent le début du texte viennent confirmer cette idée de délire et de divagation.

Il faut cependant noter qu'il s'agit malgré les apparences d'un délire structuré qui évolue avec un raisonnement logique. Ainsi ceci est mis en évidence par les raisonnements...
tracking img