Maupassant, une vie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1292 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Explication de texte
Maupassant, Une vie, p.61-62

À travers ce passage d’Une Vie, qui se déroule après le voyage de noces de Jeanne et Julien, Maupassant décrit comment Jeanne vit son retour en Normandie.
Entre le début de l’année 1819 et la fin de cette année, il s’est passé beaucoup de choses dans la vie de Jeanne. Elle a quitté le couvent, elle a rencontré Julien avecqui elle s’est mariée puis ils sont partis en Corse pour leur voyage de noces. Alors qu’auparavant elle était inactive et rêvait à son avenir dans un couvent. Elle rêvait d’amour passionnel, de bonheur et d’un prince charmant. Ce changement de vie l’a fait passer de jeune fille rêveuse à femme emportée par le tourbillon de la vie.
Au début de ce chapitre, Maupassant résume les événementsrécents de la vie de Jeanne, puis parle de ses sentiments face à cette atmosphère d’automne qui avait tant changé à son retour. Elle fait une promenade dans la campagne qu’elle connaît bien mais qui ne lui procure plus de bonheur comme auparavant.

Ce passage, qui contraste avec la joie de vivre, le bonheur et la frénésie de Jeanne durant son mariage et son voyage en Corse, correspond à unretour à la réalité ou elle quitte son rêve éveillé. On peut se demander si ce passage est une rupture totale entre le début et la fin du roman ? La réponse à cette question sera révélée petit à petit durant l’analyse.

Ce passage est coupé en quatre parties. Il fait deviner explicitement l’histoire entière du livre qui commence avec les nouveautés entraînantes de la vie de Jeanne puisson retour à la réalité accompagné de ses souvenirs et, finalement, d’une vie triste et ennuyeuse.
1) Lignes 1-18 : résumé du début du livre suivi d’un retour à la réalité puis d’une vision du futur.
2) Lignes 19-30 : comparaison entre le paysage du mois de mai et celle d’octobre.
3) Lignes 31-59 : description du paysage actuel d’automne.
4) Lignes 56-59 : promenade de Jeannesur le chemin de petite mère.

Dans la première partie du passage, Maupassant se met dans la peau de Jeanne qui a un moment de lucidité, un désenchantement face à la réalité. Cette partie a une vitesse de narration très rapide, car c’est le résumé du début du livre et qu’il s’est passé beaucoup d’événements dans la vie de Jeanne en peu de temps (entre mai et octobre 1819). Dans cettepartie, on comprend que l’avenir de Jeanne ne sera fait que de souvenirs car une vie monotone l’attend (> (l.12-15)). Cette phrase est une prolepse car elle nous décrit déjà l’ambiance de la suite du roman.

Dans la deuxième et troisième partie, on voit l’ambiance du livre changé radicalement avec l’arrivée de l’automne. Le paysage beau et vivant que Jeanne avait laissé à son départ desPeuples est maintenant en pleine agonie.
La nature du printemps est qualifiée avec le champ lexical des couleurs vives par les adjectifs (l.24-28). Alors que le paysage d’automne est décrit avec le champ lexical de l’agonie, (l.33-48). Il y a une différence entre la description de la deuxième partie et celle de la troisième. Mais elles se rattachent car la nature de printemps n’existe pluspour faire place à une nature mourante. La deuxième partie est décrite suite à une question > (l.22-23). Maupassant y répond en expliquant que toutes ces belles plantes vivantes () et ces papillons colorés (l.28) > (l.29-30). Parce qu’ils sont remplacés par .

Ce paysage qui a tant changé reflète l’état d’âme de Jeanne qui est triste et nostalgique. Elle présente une détériorationdans sa vie comme celle que subit la nature. Ce retour à la réalité, après de bons moments passés, se produit en automne qui est le passage entre l’été et l’hiver. L’automne est une rupture progressive entre la chaleur des longues journées ensoleillées et celles froides et sombres de l’hiver. C’est l’automne pour la nature mais également pour Jeanne.

(l.28) confirme mon analyse sur la...
tracking img