Maupassant

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (545 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Pierre et jean chapitre 8
Pierre et Jean, Chapitre 8
1 Le 1er octobre, la Lorraine, venant de Saint-Nazaire, entra au port du Havre, pour en repartir le 7 du même mois à destination de New York ;et Pierre Roland dut prendre possession de la petite cabine flottante où serait désormais emprisonnée sa vie. Le lendemain, comme il sortait, il rencontra dans l'escalier sa mère qui l'attendait etqui murmura d'une voix à peine intelligible :
"Tu ne veux pas que je t'aide à t'installer sur ce bateau ?
- Non, merci, tout est fini." Elle murmura : "Je désire tant voir ta chambrette.
- Ce n'estpas la peine. C'est très laid et très petit." Il passa, la laissant atterrée, appuyée au mur, et la face blême.
5 Or Roland, qui visita la Lorraine ce jour-là même, ne parla pendant le dîner que dece magnifique navire et s'étonna beaucoup que sa femme n'eût aucune envie de le connaître puisque leur fils allait s'embarquer dessus. Pierre ne vécut guère dans sa famille pendant les jours quisuivirent. Il était nerveux, irritable, dur, et sa parole brutale semblait fouetter tout le monde. Mais la veille de son départ il parut soudain très changé, très adouci. Il demanda, au moment d'embrasserses parents avant d'aller coucher à bord pour la première fois :
"Vous viendrez me dire adieu, demain sur le bateau ?"
Roland s'écria : "Mais oui, mais oui, parbleu. N'est-ce pas, Louise ?
- Maiscertainement", dit-elle tout bas.
Pierre reprit :
10 "Nous partons à onze heures juste. Il faut être là-bas à neuf heures et demie au plus tard.
- Tiens ! s'écria son père, une idée. En te quittantnous courrons bien vite nous embarquer sur la Perle afin de t'attendre hors des jetées et de te voir encore une fois. N'est- ce pas, Louise ?
- Oui, certainement." Roland reprit :
"De cette façon,tu ne nous confondras pas avec la foule qui encombre le môle quand partent les transatlantiques. On ne peut jamais reconnaître les siens dans le tas. Ça te va ?
- Mais oui, ça me va. C'est...
tracking img