Max weber - biographie - religion et société

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (861 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Max WEBER (1864-1920) : sociologue allemand
I- Biographie :
* Max Weber est un des grands fondateurs de la sociologie moderne. Il a rédigé d’importants ouvrages de sociologie économique,religieuse (confucianisme, taoïsme, judaïsme antique), juridique etc.

* Né à Erfurt, dans une famille d’industriels protestants. Il enseigne en droit et en économie politique. Il mène une activitépolitique aux USA où il fonde la revue Archiv für Sozial Wissenschaft und Social Politik. Il s’engage dans l’armée pendant la guerre de 1914-18. Après 1918, il s’engage contre l’empereur Guillaume II,l'antisémitisme, l'anti-européanisme et la démagogie, et adhère au parti social-démocrate. Membre de la délégation allemande au traité de Versailles, il participe à l'élaboration de la Constitution de laRépublique de Weimar. Il meurt à Munich.
II- En économie et sociologie:
* En économie, il devient un pionnier de l’enquête sur le terrain avec son étude sur les ouvriers agricoles à l’estd’Elbe.
* Max Weber est le fondateur de la sociologie compréhensive qui repose sur:
1) une interprétation de l'action sociale et de la logique d’une société en prenant mentalement la place dessujets, en s'associant à leurs sentiments ou à leurs représentations. Pour cela il faut élaborer un idéal type: un modèle abstrait du phénomène social qu’on cherche à étudier à partir de ses principalesorientations métaphysiques et religieuses. 2) l'idée d'une distinction entre jugement de valeur et rapport aux valeurs: le sociologue doit avoir un rapport aux valeurs qu'il étudie, mais ne doit pasémettre de jugement de valeur.
III- Religion et société :
* Religion protestante et engagement capitaliste:
Dans L’Ethique protestante et l’esprit du capitalisme, paru en 1905, Weber expliquepourquoi le système économique capitaliste ne s’est développé qu’en Occident. Il développe l’hypothèse de relations entre une partie de l’éthique et de la théologie protestante (notamment le puritanisme...
tracking img