Max weber

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4676 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Max Weber, "Le Savant et le politique", 1959 - analyse et commentaire

Éléments biographiques

Né en 1864; professeur de droit, puis économie politique et enfin de sociologie avec un poste créé spécialement pour lui. Il est renommé entre autres pour son concept d'idéal type qui permet de mieux comprendre des phénomènes sociaux. On prend souvent l'exemple de la bureaucratie, qui n'existejamais totalement, mais qui permet de comprendre des bureaucraties « imparfaites ».
On associe très souvent Weber à sa théorie de l'éthique protestante qui relie le protestantisme et le capitalisme. Il fut tout au long de sa vie très politisé et marqué notamment par la politique de Bismarck et enfin par la Première Guerre mondiale. Il meurt en 1920, mais la mise en lumière de son oeuvre aura lieuplus tard, notamment à l'étranger, comme en France où il faudra attendre les travaux de Raymond Aron pour opérer une certaine re-découverte de son oeuvre.

En plus des éléments de base sur la vie de l'auteur, il serait intéressant de se focaliser sur certains aspects de sa vie, qui auraient pu marquer son oeuvre et notamment celle-ci.
Max Weber a connu à la toute fin du 19e siècle une gravedépression longue de 5 ans. De nombreux commentateurs de son oeuvre, et en particulier sa femme Marianne, ont vu ici un symbole et peut-être une cause d'une certaine vision négative de l'homme que l'on retrouve chez Weber. Sa critique enflammée de l'homme de pouvoir et de la perte d'idéologie en sont de bons exemples. Cette critique de l'homme de pouvoir va justement de pair avec un plaidoyer pour lapassion et la cause, qui lui apparaissent moralement indispensables tant chez le savant que chez le politique. On peut ici voir la trace d'une Allemagne en guerre qui manque de grands hommes. Ce vide a d'ailleurs été vécu par Weber puisqu'il était à la fin de sa vie très impliqué en politique. Cette guerre pourrait expliquer le nationalisme qui caractérise Weber, mais cette conviction apparaît bienplus ancienne. Ce nationalisme que l'on retrouve chez lui tient plus à l'époque qu'il traverse. C'est celle de l'après unité allemande et du nationalisme exacerbé par Bismarck. Comme le dit par exemple W.Mommsen dans « Max Weber et la politique allemande », « Weber partageait la tragique surestimation de l'idée de puissance et sa transfiguration dans la nation qui fut le propre de l'époque del'impérialisme et a conduit la vieille Europe à la catastrophe ».
Ce monde en mutation rapide pourrait expliquer sa modestie quant aux limites à donner à la science et à sa propre oeuvre. Plusieurs fois il dit expressément être incapable de prévoir la suite de certains événements. Peut-être trouve-t-on les sources de cette modération face à l'avenir dans les bouleversements traversés par le monde del'époque.

Résumé de l'oeuvre

La vocation du Savant (Conférence prononcée en 1917)

La conférence débute par une comparaison entre les systèmes d'enseignement universitaires allemand et américain. En Allemagne, le professeur débutant n'est rémunéré que par ses étudiants avant de passer après plusieurs années et grâce à un certain succès auprès des étudiants à un rang de véritable professeur,où il est rétribué par les universités. Aux États-Unis, le débutant touche déjà une paye régulière mais peut-être licencié, pour Weber ceci est une intrusion du capitalisme dans le monde universitaire.
Après avoir montré que le système allemand tendait à se rapprocher de plus en plus du système américain, avec les avantages techniques que cela comporte, il voit une limite que même le systèmeaméricain ne saurait résoudre: le caractère aléatoire d'une carrière universitaire. La réussite d'une carrière d'enseignant, malgré la bonne volonté de ceux qui peuvent l'influencer (pour Weber, les choix politiques sont des faits exceptionnels), relève du hasard, ou plutôt de critères inadaptés. En effet, le but des universités est évidemment d'attirer les élèves. Or pour cela il faut avant tout...
tracking img