Mecs

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3124 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION

J’ai effectué mon stage de 18 semaines dans une Maison d’Enfants à Caractère Social : le Foyer b , géré par les Pupilles de l’Enseignement Public (PEP) et agréé par le Conseil Général du département.
Il accueille des adolescents garçons âgés de 13 à 18 ans (pour une capacité de 30 jeunes) qui bénéficient la plupart du temps de mesures de protection ordonnées par le Juge desEnfants suite à des défaillances parentales qui compromettent gravement leur éducation. Soit ces jeunes ne trouvent pas de cadre suffisamment protecteur et de limites structurantes dans leur famille, soit le placement fait suite à des conflits familiaux aigus qui nécessitent une séparation.
A travers ce stage au Foyer, je découvrais la population d’adolescents. C’est un public différent de celuiauprès duquel j’ai pu travailler auparavant. D’où une certaine déstabilisation par rapport au cadre, aux interventions.

L’élaboration de mon sujet de recherche portera sur deux thématiques bien précises, elles n’ont pas été choisies au hasard, mais réellement réfléchies face au quotidien perçu tout au long de ce stage.

Dans une première partie, je tenterai tout d’abord de donner unedéfinition de la loi. J’essaierai de comprendre pourquoi ces jeunes présentent des difficultés dans le rapport à la loi en exposant des situations vécues dans lesquelles j’ai pu intervenir.
Puis j’évoquerai les difficultés rencontrées pour poser la loi. Je tenterai également de comprendre comment le Moniteur-Educateur peut dépasser ces difficultés.

La seconde partie sera consacrée à la gestion desconflits, celle-ci me permettra de reprendre mon action éducative en l’analysant avec des sources théoriques.
Je pourrai donc repérer si les réponses éducatives que j’ai apportées étaient adaptées.

I) Etre porteur de la loi

1) Qu’est ce que la Loi ?

La formation théorique et mes diverses lectures m’ont permis de cerner cette notion complexe. Ainsi, j’ai pu distinguerdifférentes définitions de loi : juridique, symbolique…
Dans cette étude je me référerais à la loi comme « règles de portée générale »1
La loi est un ensemble de règles élaborées par les Hommes pour permettre aux individus de vivre harmonieusement dans la société.
Robert Lafon propose une définition de la loi comme étant une : « Formule générale ayant pour caractère d’une part de prescrire à un sujethumain une façon déterminée d’agir, d’autre part d’être reconnue par lui comme une formule conformément à laquelle il lui faut agir…Il ne peut y avoir loi que pour un sujet humain, seul capable de comprendre ce qu’on lui exprime… »1
La loi doit-être énoncée afin que celle-ci soit assimilée. Il est nécessaire et important de la signifier aux adolescents qui sont, comme j’ai pu le constater enmanque de repères ou qui en recherchent.
La loi doit être parlée, expliquée mais surtout, pour qu’elle prenne tout son sens, il est primordial qu’elle soit portée et pratiquée par les adultes.
Pour cela les membres de l’équipe éducative s’y réfèrent continuellement afin d’être reconnus comme porteur de celle-ci.
C’est cet aspect auquel je suis confronté dans ma pratique de stagiaire, du fait desproblématiques des jeunes liés à l’adolescence, à leur environnement familial et plus largement à leur trajectoire.

2) Crise d’adolescence et adolescence en crise

Un dérèglement intérieur, une demande de règles extérieures

2-1 L’adolescence

Comme je l’ai écrit précédemment, le foyer Amitié accueille des jeunes âgés de 13 à 18 ans. Cette tranche d’âge correspond àcelle de l’adolescence. Les jeunes pris en charge se trouvent tous à cette période de la vie caractérisée essentiellement par une quête d’identité appelée communément la crise de l’adolescence.
L’adolescent subit donc contre son gré des transformations physiques et psychologiques. Ces changements peuvent générer des angoisses, une insécurité intérieure et des questionnements. Il veut se...
tracking img