Medée : duel entre créon et médée

Pages: 7 (1627 mots) Publié le: 21 mars 2011
Sénèque : Médée

Nous allons à travers cet exposé, commenter un passage de la scène III de Médée de Sénèque. Cette scène fait suite à une discussion sur la vengeance entre Médée et la Nourrice. C'est la seule qui oppose, dans un duel rhétorique, Médée à Créon, roi de Corinthe, qui est à l'origine de son humiliation. Le passage que nous allons étudier correspond au plaidoyer de Médée face àCréon, tout d'abord inébranlable.
Donc, nous allons dans une première partie voir comment Médée tente de susciter la compassion du Roi puis dans une seconde partie, étudier la construction de l'argumentation de Médée à l'image du discours oratoire classique.

I- Un appel à la compassion.

Le premier vers de ce passage « ma tâche est ardue » annonce d'emblée le but de Médée. En effet, cespremiers mots présagent le commencement d'un plaidoyer où Médée tente de se défendre face aux accusations du Roi. Dans le but de plaider sa cause et d'attiser la compassion, Médée se livre à une longue lamentation. Sa complainte passe, dans un premier temps, par un rappel du passé : où elle oppose le bonheur de jadis au malheur présent. Ainsi, elle rappelle, plusieurs fois, son ancienne conditionsociale : par exemple « j'ai grandi dans une cour royale », « j'étais une noble héritière, la petite fille du roi du soleil ». En effet, Médée est la fille du roi de Colchide, lui-même fils d'Hélios, le dieu du soleil, d'où d'ailleurs la répétition de « je brillais » pour qualifier sa lignée royale mais également divine. L'opposition de son âge d'or et de sa ruine est notable aussi dans la descriptiondu pays de son père, qu'elle évoque non sans une certaine nostalgie, en mentionnant ses frontières géographiques : « tout le pays au-delà de la mer Noire, les marais saumâtres de Chersonnèse, les rivages de Cappadoce ». Enfin, Médée insiste sur la femme qu'elle était avant Argô, c'est-à-dire avant les crimes dont elle est accusée : une femme « noble, heureuse, puissante » et courtisée. Ainsi, ense posant en une malheureuse qui se lamente et en rendant son discours de l'ordre du pathétique, elle tente d'inspirer la pitié et la compassion de son locuteur. Cependant, son but n'est pas vain, elle tente d'acquérir un délai à son exclusion afin de préparer sa vengeance.
Dans un second temps, Médée, afin d'attirer l'attention de Créon sur sa chute, rappelle que la Fortune est inconstante etcapricieuse : « Rapide est la Fortune et changeante, elle m'a précipitée de mon trône ». Ainsi, les « privilèges royaux » sont soumis aux caprices de la Fortune. Encore une fois, Médée cherche la compassion avec l'argument selon lequel : si la Fortune est changeante sur Médée, il n'y a pas de raison pour qu'elle ne le soit pas sur Créon. Médée ne s'arrête pas à cela, car en revanche, il y a quelquechose de durable dans le pouvoir royale : la possibilité de venir en aide aux malheureux : «  il n'est pas de splendeurs, ni de privilèges royaux qu'un jour n'emportera, sinon le pouvoir de secourir les affligés et d'accueillir les mendiants » : par ces vers, elle rappelle sa situation de « fugitive », de « mendiante solitaire », de « femme abandonnée » et incite Créon à réfléchir sur les choixqu'il doit faire pour garder la Fortune de son côté : comme, par exemple, accorder le délai attendu par Médée depuis la première scène où elle invoque les déesses de la vengeance.
Ainsi, le discours de Médée semble bien mis au point et cache une parole rusée.

II- L'argumentation de Médée : un discours oratoire classique.

Le discours rhétorique de Médée est construit de la même façon que leschéma oratoire classique, c'est-à-dire qu'il est ordonné, structuré : son argumentation est construite en 5 étapes : exordium, narratio, confirmatio, refutatio et peroratio. Cette construction du discours permet de présenter les arguments et les preuves, tout en ménageant des moments pour émouvoir l'auditeur.
exordium : c'est une sorte d'introduction qui a pour but d'attirer l'attention de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Médée
  • médée
  • Médée
  • Médée
  • Medée
  • medee
  • Médée
  • Médée

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !