Meditaton pascalienne sans notes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 63 (15629 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Méditations pascaliennes, Pierre Bourdieu
INTRODUCTION Lorsque l’on pose à Bourdieu la question de ses rapports avec Marx, il finit par dire qu’il se trouve plutôt pascalien, notamment en ce qui concerne le pouvoir symbolique et la « révocation de l’ambition du fondement », et surtout pour cette volonté de chercher toujours la « raison des effets ». « La vanité d’attribuer à la philosophie, etaux propos des intellectuels, des effets aussi immenses qu’immédiats me paraît constituer l’exemple par excellence de ce que Schopenhauer appelait le ‘comique pédant’ (…) excès de confiance dans les pouvoirs du discours ». « (…) les pouvoirs intellectuels ne sont jamais aussi efficients que lorsqu’ils s’exercent dans le sens des tendances immanentes de l’ordre social, redoublant alors de manièreindiscutable, par l’omission ou la compromission, les effets des forces du monde, qui s’expriment aussi à travers eux ». Il se plaint de n’avoir pas été bien compris : « Les analyses et les modèles que je proposais ont ainsi été appréhendés, bien souvent, à travers les catégories de pensée qui, comme les grandes alternatives obligées de la pensée dualiste (mécanicisme/finalisme,objectivisme/subjectivisme, holisme/individualisme, etc.), s’y trouvaient justement révoquées ». 1. Critique de la raison scolastique « C’est parce que nous sommes impliqués dans le monde qu’il y a de l’implicite dans ce que nous pensons et disons à son propos ». L’implication et l’implicite En matière sociale, les présupposés que nous devons à notre inclusion dans l’objet de connaissance sont de trois ordres : 1.Nous occupons une position dans l’espace social, nous appartenons par exemple à un sexe ; 2. Il y a tout ce qui est constitutif de la doxa1 propre aux différents champs (religieux, artistique, etc) 3. Sans oublier la doxa spécifique des champs savants. Ce ne sont pas les premiers (notamment religieux ou politiques) qui sont les plus difficiles à maîtriser. On y est très attentif. Ce que l’onmaîtrise moins, c’est la raison pour laquelle on se laisse inclure dans un champ spécifique au point d’en adopter la doxa. Et, comme le dit Pascal « Les preuves ne convainquent que l’esprit. La coutume fait nos preuves les plus fortes et les plus crues, elle incline l’automate, qui entraîne l’esprit sans qu’il y pense (…). [C’est] l’habitude qui, sans violence, sans art, sans argument, nous fait croireles choses ». La croyance, même celle qui est au fondement de l’univers scientifique, est de l’ordre de l’automate, c’est-à-dire du corps qui, comme Pascal ne cesse de le rappeler, « a ses raisons que la raison ne connaît point ».

1

Bourdieu : « ensemble de croyances fondamentales qui n’ont même pas besoin de s’affirmer sous la forme d’un dogme explicite et conscient de lui-même ».

1 L’ambiguïté de la disposition scolastique « Elle est ce qui incite à entrer dans le monde ludique de la conjecture théorique et de l’expérimentation mentale, à poser des problèmes pour le plaisir de les résoudre, et non parce qu’ils se posent, sous la pression de l’urgence, ou à traiter le langage non comme un instrument, mais comme un objet de contemplation, de délectation, de recherche formelle oud’analyse. » Ce qui permet de se donner ce temps d’étude et ce regard indifférent au contexte et aux préoccupations pratiques, c’est la skholè, le loisir, le temps libre, que l’école par exemple aménage sous une forme privilégiée. Il faut mettre l’individu à l’abri de toutes les expériences négatives associées à la privation ou à l’incertitude du lendemain. Et la disposition scolastique nes’accomplit vraiment, complètement, que par l’inclusion dans un champ savant (philosophie, sciences…). La disposition ‘libre’ et ‘pure’ que favorise la skholè implique l’ignorance de ce qui se passe dans le monde de la pratique et de la politique. « Elle implique aussi et surtout l’ignorance, plus ou moins triomphante, de cette ignorance et des conditions économiques et sociales qui la rendent...
tracking img