Mediterranee

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2306 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre 3.
L’espace méditerranéen
au XII° siècle.

Introduction.

Quelles relations l’Occident, l’Empire byzantin et l’Islam  ont-ils entretenues autour de la Méditerranée au XII° ?

I) L’Espagne au XII° siècle : une terre de contacts.
1) Un islam qui résiste.
2) Une frontière fluctuante et perméable.
3) Une reconquête en marche !

II) Byzance : un empiresur la défensive.
1) Un héritage lourd à porter.
2) Une résistance difficile devant l’islam.
3) Vaincu par ses alliés.

III) L’Occident en Orient : les Etats francs du Levant.
1) Les Croisés.
2) Les commerçants.
3) Les ordres militaires hospitaliers des Lieux Saints.

Conclusion.

Carte des contacts méditerranéens au XII° siècle.Chapitre 3.
L’espace méditerranéen
au XII° siècle.

Introduction.

Le vieil empire romain disparaît en Occident au V° siècle (476), bousculé par des peuples venus des plaines d’Europe centrale et septentrionale qui fondent alors de nouveaux royaumes. En revanche, en Orient, l’empire romain perdure avec Constantinople-Byzance pour capitale.
A Rome, siège de la papauté, l’héritagelatin domine et continue de s’imposer, même aux nouveaux royaumes occidentaux. A Byzance, l’influence grecque donne naissance à une civilisation originale. Culturellement donc, au XII° siècle, deux chrétientés se partagent les rivages nord et est de la Méditerranée.
Au sud, depuis le VII° siècle, une nouvelle religion monothéiste, l’islam, née dans le désert d’Arabie, a poussé sesconquêtes militaires de l’Indus à l’Atlantique. Les musulmans, arrêtés à Poitiers par Charles Martel en 732, ont élaboré de l’Espagne à l’Asie mineure, en passant par les Lieux Saints, une riche et puissante civilisation.
Quelles relations l’Occident, l’empire byzantin et l’Islam  ont-ils entretenues autour de la Méditerranée au XII° ?

I) L’Espagne au XII° siècle : une terre de contacts.1) Un islam qui résiste.

Cf. Cartes p. 94.

Depuis 712, la péninsule ibérique est presque totalement sous la domination musulmane de la dynastie des Omeyyades de Cordoue.

A partir du X° siècle, les royaumes chrétiens du nord s’unissent et lancent la reconquête de la péninsule : la « Reconquista ».

Profitant de l’invasion du sultanat deCordoue par les Almoravides (dynastie musulmane venue d’Afrique saharienne), le roi chrétien de Castille enlève Tolède et la Nouvelle Castille en 1085. Le Cid, capitaine aventurier chrétien se rend maître de Valence en 1094.
En 1147, les Almohades (dynastie musulmane venue du Maroc) supplantent les Almoravides dans le sud de la péninsule, l’Andalousie (voir film ‘Le Destin’).Plus religieux que les précédents, les Almohades prêchent un retour aux sources de l’islam, un islam plus intègre.

2) Une frontière fluctuante et perméable.

Comme pour Le Cid, chevalier chrétien du XI° siècle, qui a combattu parfois pour les princes musulmans, la frontière entre monde chrétien et monde musulman est fluctuante et perméable au XII° siècle.

Denombreux produits et techniques sont transmis à l’Occident via l’Espagne par les musulmans :
• Elevage : cheval, mouton mérinos,…
• Agriculture : abricotier, agrumes, artichaut, laitue, chou-fleur, persil, betterave, fenouil, céleri, melon, courge, aubergine, riz (venu des Indes), datte, rose, …
• Textiles : soie, coton, lin,…
• Papiers :chanvre,…

Cf. docs 9, 10, 11 & 13 p. 103 + docs p. 111.
Plus subtils sont les transmissions assurées par des savants musulmans renommés touchant aux savoirs des Sept Arts libéraux (Logique, Grammaire, Rhétorique, Arithmétique, Géométrie, Astrologie, Musique) , y compris ceux des anciens Grecs ou Romains, ou touchant au domaine spirituel de la Connaissance. Ainsi, les Occidentaux...
tracking img