Melancholia, victor hugo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (642 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Melancholia, Victor Hugo
I. L’image des enfants à l’usine
1) La description s’appuie sur des éléments réalistes :
-L’âge des enfants (v.3)
-La durée journalière du travail (v.4)
-La nature dutravail : des taches répétitives, dangereuses, épuisantes (v.5,6)

Conséquences sur les enfants :

-Physiques: « que la fièvre maigrit »
« Pâleur » (v.12) métaphore de la cendre et/ou notationréaliste.
Fatigue : v.13
Rachitisme : v.18

-Morales : aucune joie, aucun rire (pourtant liés à l’enfance v.1, v.11)
Enfants abandonnés à eux mêmes (v.3)
Enfants dont on brise l’avenir (v.19, 22,27)
2) Mais Hugo ne fait pas que nous donner une image réaliste du travail des enfants, il transforme celle-ci en une vision fantastique :
-Registre de l’horreur : « sous des meules »
Contehorrifique : Personnification des machines(« dents », « monstre hideux qui mâche » : Vision de l’ogre moderne
-Gradation dans la vision de l’usine : « prison », « bagne», « enfer » : Métaphores réalistes,puis, métaphysiques.
-progression de l’image des enfants : d’abord réaliste (v.1, 3) puis assimilation à des condamnés (v.9), « innocents » (double sens du mot), puis a des « anges » déchus s’adressanta Dieu (v.15 , 16) : Les hommes deviennes donc les tourmenteurs démoniaques de ces créatures.
Conclusion partielle et transition : Métamorphoses de l’image des enfants à l’usine ? Gradation vers lepire. Adultes = Démons : Décrire est déjà une façon de dénoncer.

II. Convaincre et persuader
1) Un poème argumentatif
a)La fiction au service de l’argumentation : Les vers 1, 2 et 3 au présent denarration ne sont pas simplement des questions rhétoriques : ils invitent de lecteur à suivre la foule des enfants qui se dirige vers l’usine et à pénétrer avec elle dans cet univers infernal. Lelecteur est donc fictivement spectateur. Il suit les scènes horrifiques que lui montre le poète (qui reste évidemment lui-même en retrait : il n’est là que pour montrer, d écrire (v.12))
b)Un...
tracking img