Melancholia

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2740 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LE PLAN CADRE

l'esclavagisme des enfants | injustice | révolte | |
| | | |
| | | |
| | travail acharné | |
| | | |
| | | |
| | souffrance | |
| | | |
| | | |
| captivité | maladie | |
| | | |
| | | |
| | le temps | |
| | | |
| | | |
| | tristesse | |
| | | |
| | | |
| impuissancesolution |prière | |
| | | |
| | | |
| | soumission | |
| | | |
| | | |
| | 111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111

111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111

111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111

111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111

111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111

111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111

111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111

111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111

111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111

111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111

111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111

111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111

111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111

111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111

111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111

111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111

111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111

111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111

111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111

111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111

111111111111 | |
| | | || | | |

IDÉES PRINCIPALES | IDÉES SECONDAIRES | EXEMPLES OU ARGUMENTS |

Le poème Mélancholia, apparaît dans le recueil des Contemplations, au livre III, dans la section « Les luttes et les Rêves », écrit et publié par Victor Hugo en avril 1856. Le poète engagé dans les causes sociales de son époque, dénonce dans ce texte le travail des jeunes enfants, soumis à la folie des hommescupides. Nous allons étudier les différents moyens utilisés par l'auteur pour argumenter ses idées.

              Dans un premier temps, le lecteur est fortement ému à la lecture du poème. C'est une stratégie de la part du poète afin de faire prendre conscience de l'inhumanité qui règne en France dans une société dite évoluée, et bien sûr révolter le lecteur. Le registre pathétique est ainsidominant. L'auteur fait le portrait des jeunes enfants et souligne leur affaiblissement moral et physique, ainsi aux vers 1 et 2 « pas un seul ne rit//la fièvre maigrit », les deux hémistiches se répondant dans un dialogue navré ; de même il est fait mention de leur « pâleur », de leur petitesse d'enfant (v.15), et de leur fatigue extrême, l'adjectif « las » répondant à l'exclamation impuissante« hélas » à la fin du vers suivant. La mise en scène de la parole des enfants est d'ailleurs frappante car Dieu, le destinataire ne répond pas, et la plainte des enfants devient de fait dérisoire et vaine. Tous ces détails contribuent à mettre en scène des êtres faibles, qui ne peuvent qu'apitoyer, brisés par le supplice éternel du travail qui revient sans cesse. Cette idée d'enfermement d'où personne ne peutsortir et qui confine au tragique est exprimée dans le vers 6 où l'allitération de la consomme « m » crée une sensation d'alourdissement du temps, qui se répète et se répète. Enfin la construction symétrique du vers 9 « jamais on ne s'arrête et jamais on ne joue », avec l'insistance sur la césure de la conjonction de coordination « et », achève de peindre l' atmosphère oppressante d'un...
tracking img