Memoir

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 149 (37239 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
PARTIE 1 : LA CRISE ECONOMIQUE ET FINANCIERE

CHAPITRE 1 : LES CRISES ECONOMIQUE ET FINANCIERE : THEORIE ET TYPOLOGIE

La crise financière actuelle retient une attention particulière de tous les économistes et en particulier des théoriciens des crises financières. Pourtant, le contraste est très remarquable entre d'une part l'approche majoritaire à propos des facteurs déclenchant lescrises financières dans les années trente et la vision de beaucoup d'économistes aujourd'hui, d'autres parts. Dans la crise de 1929, le marché constituait un problème et l'intervention des gouvernements était la solution; aujourd'hui un grand nombre d'économistes admettent que les politiques macroéconomiques incohérentes et inappropriées des gouvernements ou l'aléa moral dans le système financiercausé par les garanties gouvernementales sont à l'origine des crises récentes, d'où les gouvernements sont une cause des crises financières et non pas une solution : les forces du marché sont une solution.
En effet, l'étude des crises financières était historiquement un domaine important dans les sciences économiques. Or, avec la disparition des crises bancaires dans la période d'après-guerre,l'intérêt pour elles s'est de moins en moins réduit, d'autant plus que les historiens s'en sont de plus en plus accaparés. Maintenant que les crises1 sont réapparues avec des conséquences plus ou moins ravageuses, beaucoup de travail et de recherche reste à faire.
Dans ce chapitre, on voudrait exposer quelques perspectives sur ce débat en donnant une introduction brève de la théorie des crisesfinancières pour comprendre l'analyse faite de ces dernières. L'objectif, dans la première section, est d'explorer les définitions qui apparaissent les mieux appropriées aux crises financières et d'en tirer les controverses. Dans la section 2, on présente la théorie des crises financière basée sur la panique bancaire : on présente en particulier le modèle de Minsky qui montre que les crises financièresse préparent quand tout va bien et qu'elles ne sont que le résultat de la panique bancaire suite aux runs bancaires. Enfin, on proposera dans la dernière section une présentation typologique assez détaillée des crises financières.
[pic]
1 Caprio et Klingebiel (2003) recensent 117 crises systémiques depuis la fin des années 1970.

SECTION 1: Definition: Friedman-Schwartz vs. Keynes-Minsky-Kindleberger :

« Le changement radical qui est arrivé dans la théorie économique n'a pas été le résultat d'une guerre idéologique; Il n'a pas été non plus le résultat des croyances politiques divergentes ou des buts. Il a répondu presque entièrement à la force d'événements : l'expérience brutale s'avère beaucoup plus puissante que le plus fort de préférences politiques ou idéologiques. »(Friedman, 1977, p. 470)
Les crises financières ont fasciné et fascinent encore plus d'un économiste, monétariste qu'il soit ou issue du courant keynésien. Cependant, il est difficile en effet jusqu'à présent de donner une définition précise de la crise financière, car les économistes et théoriciens qui les étudient s'accordent peu à ce sujet. Mais ce qui nous importe le plus dans cette partie estsimplement de spécifier leurs symptômes et surtout leurs causes.
Les économistes monétaristes définissent une crise financière comme étant associé de toute évidence à une crise bancaire, et lorsque la stabilité du système bancaire s'avère menacée, tout le système financier pourrait s'effondrer si la banque centrale n'intervient pas. Ainsi, plus concrètement, l'effondrement d'une institution financièreimportante provoque des runs bancaires (ruée vers les banques) : les clients, incapable de distinguer les banques solvables des banques insolvables, s'affolent et retirent leurs dépôts. D'autant plus que s'il n'y pas une action urgente de la part de la banque centrale (qui fournit la liquidité aux banques solvables n'étant surtout pas illiquides), les banques solvables, qui cherchent d'avoir plus...
tracking img