Memoire co2 shipping le roch

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 58 (14458 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
MASTER 2 Finance et Affaires Internationales Spécialité FINANCE ET LOGISTIQUE MARITIME INTERNATIONALES Années 2008-2010

Réduire les émissions de gaz à effet de serre du transport maritime international : Des projets institutionnels aux réalités économiques.

LE ROCH Yann

1

Tuteur : Pr Olivier DARNÉ, LEMNA, Université de Nantes

Sommaire
La table des matières est vide car aucunstyle de paragraphe sélectionné dans l’inspecteur n’est utilisé dans le document.

1

Introduction
 

A l’heure où les politiques de limitation des émissions de gaz à effet de serre s’appliquent à un nombre croissant de secteurs, celui du transport maritime reste encore à l’écart. Or, bien que les conventions de Kyoto et Copenhague aient identifié ce secteur comme un important émetteur deCO2, concrètement, aucun dispositif de réduction des émissions n’a encore vu le jour. Dans le cadre du protocole de Kyoto, c’est à l’Organisation Maritime Internationale (OMI ou IMO en version anglaise) que les parties à la Convention-cadre de Kyoto ont demandé d’engager des initiatives pour appréhender cette question des émissions dues aux navires. L’Organisation maritime internationale, qui secontentait jusque-là de mettre en place des méthodes de calcul des émissions, est récemment passée à la phase pratique en développant des propositions portant principalement sur la composition des carburants. En prévision de la conférence de Copenhague, différents instruments économiques et financiers ont également été discutés et proposés par l’OMI : taxe carbone sur les carburants spécifiques dutransport maritime ou la mise aux enchères de quotas de carbone. Quelle que soit la solution qui sera prochainement mise en œuvre, l’objectif final est la réduction des émissions de GES, et constitue un enjeu de taille pour le secteur du transport maritime. Après une brève présentation de ces enjeux, nous nous proposons de situer le secteur du transport maritime face aux facteurs essentiels delimitation des GES : dans ce contexte politique et économique, nous verrons, avant la mise en place d’instruments économiques dédiés, s’il existe déjà une prise en compte économique des contraintes environnementales au sein du secteur du shipping. Nous traiterons cette problématique par les relations économétriques entre les variables emblématiques que sont l’indice de taux de fret pour le secteur dushipping, le cours du carburant pour représenter les facteurs économiques « classiques » et le cours du carbone sur le marché européen pour représenter la nouvelle donne environnementale.

2

2

Contexte
 :
 Les
 émissions
 &
 le
 shipping
2.1

Généralités

Le shipping est responsable d’une part très importante des émissions mondiales de CO2, cependant, il n’existeactuellement pas d’objectif de réduction de ces dernières. Selon le rapport du groupe d’experts de l’OMI de 2008 (IMO, 2008), l’émission de 870 millions de tonnes de CO2, est imputable au transport maritime international, soit 2, 7% des émissions totales du CO2. Elles se sont accélérées ces dernières années, hors de toute règlementation, et les prévisions pour l’année 2020 sont de 1 475 millions detonnes, soit 6 % du total. Les gaz à effet de serre émanant du shipping n’ont pas été inclus aux objectifs du protocole de Kyoto en 1997/. 10 ans plus tard, aucune mesure concrète n’est prise par l’OMI pour réduire ou limiter la croissance des émissions de CO2. Quoiqu’il en soit, la pression pour une solution internationale se met en place. La commission européenne a déclaré que si l’OMI ne parvientpas à agir, elle imposera ses propres instruments de régulation. Le processus UNFCC, Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques envisage l’inclusion du shipping (et de l’aviation) aux objectifs globaux de réduction prévus à partir de 2012. Encouragés par ces développements et craignant la perte de sa mainmise en tant qu’autorité compétente en terme de shipping et...
tracking img