Memoire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 25 (6053 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La stratégie marketing dans les banques marocaines

Cas de : La BMCE

[pic]

Encadré Par : Monsieur Latif

Sommaire

( Remerciement
( Introduction
( Chapitre 1 : Les Stratégies Marketing
( Segmentation et politique marketing
1- La segmentation en marketingbancaire
I- Le concept de segmentation en marketing bancaire
II- Les critères de segmentation
2 La politique marketing dans le domaine bancaire
o La politique de produit
o La politique de prix
o La politique de distribution
o La politique de communication
( Chapitre 2 : Impact de lastratégie marketing sur le chiffre d’affaire :
Partie 1 : (Définition de chiffre d’affaire

( Astuces Marketing pour faire décoller votre chiffre d'affaire :

Partie 2 : La stratégie de positionnement en marketing bancaire Et Ses différents axes

( Etude de cas :
Banque Marocaine pour le Commerce extérieur(BMCE)

Remerciements :

Il nous est particulièrement agréable de remercier toutes les personnes qui ont contribué de près ou de loin à notre formation et sans lesquelles ce travail n'aurait pu être entrepris et mené à bon terme.
Il nous tient sincèrement à cœur de remercier Notre Professeur Latif pour son soutien d'un encadrant de mémoire malgré ses multiplesresponsabilités.
Qu'ils veuillent ici trouver l'expression de toute notre gratitude.
Nos remerciements s'adressent également à tout le corps professoral De notre école ESCGI.
Il serait ingrat de ne pas remercier nos familles pour leurs grandes participations aussi bien morales que matérielles.
Nos remerciement s'adressent aussi à tous nos collègues qui nous ont accompagnés et nous ont aidés d'une manièreou d'une autre à la réalisation du présent travail.
A tous ceux qui, de près ou de loin, directement ou indirectement, ont contribué à la concrétisation des objectifs visés par ce travail, nous disons me

Introduction :

Avec la montée de la mondialisation, les économies nationales vont devoir faire face à une ouverture totale des frontières, qui accentuera de plus en plus la concurrenceinternationale. Ce phénomène conduira, selon la majorité des économistes, à la disparition du tiers des entreprises du monde, le deuxième tiers est amené à appliquer une mise à niveau pour se préparer à l'échéance.
Le secteur financier et bancaire n'échappe pas à cette situation et connaîtra les mêmes mutations. Ceci explique la grande vague de fusion, d'absorption et de rapprochement que connaît lesecteur de part le monde, car les banques vont devoir se livrer à une concurrence acharnée et féroce.
C'est dans ce souci de mondialisation qu'apparaît le rôle essentiel pour la survie et le développement que joue le marketing bancaire.
Au Maroc et pendant de nombreuses années, les banques sont restées à l'écart de toute dynamique stratégique. Cette absence de comportement stratégique trouveson explication dans la nature du système bancaire marocain, qui a pour longtemps été un marché de nature anticoncurrentiel, fortement réglementé et relevant de l'essentiel de la puissance publique, aussi bien en termes de détention du capital qu'en terme de fixation des règles de fonctionnement du marché, notamment en ce qui concerne les taux débiteurs et créditeurs, le prix des services bancaires,les quantités de crédits distribuées, l'entrée dans le secteur, le choix des clients...etc. Ces conditions permettaient d'assurer aux acteurs bancaires des revenus appréciables.
Historiquement, le système bancaire marocain est passé par trois phases importantes qui ont marqué la configuration du paysage bancaire national depuis l'indépendance :
· Une phase qui s'étale de 1956 à 1966, qui...
tracking img