Menton

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1729 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Fondation de Menton
La zone côtière n'est quasiment plus habitée aux Xe siècle et XIe siècles, à la suite de la modification des équilibres économiques qui s'impose à partir de l'antiquité tardive dans tout l'ouest de la Méditerranée, aux profits de l'arrière-pays et du développement des échanges continentaux par l'intermédiaire du renforcement de voies terrestres, notamment alpines. Ladésertification côtière est accentuée par la prépondérance maritime exercée par les Arabes sur l'ensemble du bassin méditerranée à partir du IXe siècle ainsi que par les razzias sarrasines.
Le comté de Vintimille mentionné pour la première fois en 962 s'étend sur le bassin de la Roya et de la Bévéra. Le comté englobe vers l'est le bassin de la Nervia jusqu'au Capo Nero (actuellement Sanremo) et versl'ouest, celui du Careï et vallons adjacents, jusqu'au mont Agel inclus. Cette limite était ancienne puisque Auguste y avait élevé le trophée de La Turbie.
Le comte de Vintimille fonde plusieurs implantations côtières, peuplées par des habitants de l'arrière-pays. La première mention de la seigneurie de Menton date de 1262 même s'il est probable que le château de Puypin (auj. Pépin) (en latin PodiumPinum) ait été fondé auparavant (engagement des comtes de Vintimille à remettre Puypin aux Génois en 1146). Les deux châteaux, celui de Puypin et celui de Menton, dressé en contrebas, sur le site de l'actuel cimetière dit du Vieux-Château, à 77 m au-dessus du niveau de la mer, sont reconnus comme appartenant à Guglielmo Vento, un Génois, par ledit traité entre Charles d'Anjou et Gênes — « EtPodium Pinum et Mentonum q[ue] sunt Guill[elmi] Venti e(t)q(ue) Guill[elmus] Ventus tenet et possidet ».
Il est possible, mais non certain, que le nom de la ville vienne de Mons Ottonis (reconstitué) du nom d'Otton II, comte de Vintimille de 1162-1200.
La seigneurie de Menton est finalement acquise en 1346 par Charles Grimaldi, après des conflits entre Guelfes et Gibelins ayant intéressé toute larégion, ayant abouti à la partition définitive du comté de Vintimille. Elle restera sous la suzeraineté de Monaco, moins peuplée, jusqu'en 1848, — soit pendant plus de cinq siècles, avec la seule parenthèse révolutionnaire.
Lire notamment « Menton sous les Vento » de M. Lapasset in Ou Pais' Mentounasc, n° 54, juin 1990, Menton.
Histoire de Monaco
Article détaillé : Histoire de Monaco.
En 1162,Gênes voit son autorité reconnue par l'empereur Frédéric Ier Barberousse sur la côte ligure, depuis Porto Venere jusqu'à Monaco. En 1191, l'empereur Henri VI concède enfin à Gênes le Rocher de Monaco, son port et les terres adjacentes. Les Génois installent une colonie sur le Rocher et construisent un château-fort (1215), qui devient le poste frontière à l'ouest de la République. En 1270, une guerrecivile à Gênes met aux prises les Guelfes, partisans du pape et les Gibelins, partisans de l'empereur romain germanique. À la suite d'une victoire de ces derniers, de nombreuses familles guelfes sont exilées parmi lesquelles celle des Grimaldi. Cette puissante famille de patriciens génois, par sa persévérance, s' enracinera sur le Rocher de Monaco au tournant de la société médiévale. En réactioncontre l'exil imposé aux Guelfes, le château de Monaco est pris par surprise le 8 janvier 1297 par certains d'entre eux sous la conduite de François Grimaldi dit « Malizia ». Charles Grimaldi, chef des Guelfes, occupe le Rocher le 12 septembre 1331 et ne prend le titre de « Seigneur de Monaco » qu'en 1342. En 1346 et en 1355, les Grimaldi font l'acquisition des seigneuries et fiefs de Menton etRoquebrune. Ce sont ces seigneuries, avec celle de Monaco, qui constitueront le territoire de la Principauté de 1633 à 1861.
Révolution française
Menton fait partie du premier département des Alpes-Maritimes qui dura de 1793 à 1814.
Restauration
En 1814 l'application du principe de légitimité entraîne la reconstitution de la principauté de Monaco dans ses limites d'avant la Révolution (qui...
tracking img