Menudo latazo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1924 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
* mations du religieux

Photo : Brigitte Bordes
© La Documentation française. |

Dans un numéro sur « Les religions dans la société » (2007), les Cahiers français analysent la place, les expressions et la situation des religions dans la société. Son éditorial rappelle les grandes transformations qui ont affecté le religieux :
« La séparation entre le pouvoir politique et les Églisesexiste dans tous les États européens et la quasi-totalité d’entre eux ont enregistré un fort recul des pratiques et des croyances religieuses lors des dernières décennies, une situation qui distingue l’Europe des autres continents. Mais, contrairement aux théories de la sécularisation qui, dans les années 50 et 60, annonçaient un effacement inéluctable du religieux, ce dernier y demeure une réalitésociale évidente.
Les études sociologiques l’attestent en même temps qu’elles montrent de très profondes transformations concernant l’inscription des Églises dans le tissu collectif et dans leurs rapports avec l’État. Ces transformations affectent l’enracinement de l’héritage chrétien en France, qu’il s’agisse des cadres institutionnels et intellectuels qu’il lui a légués ou de la "visibilité"qui y était la sienne à travers les pratiques, les rites ou les fêtes. À cet égard, la perte des références religieuses les plus élémentaires chez les élèves a conduit à faire davantage sa place dans l’enseignement à l’histoire des religions afin notamment que quantité d’œuvres du patrimoine culturel ne deviennent intransmissibles.
La présence d’une minorité musulmane importante dansl’Hexagone a contribué à reposer la question de la laïcité, et un siècle après la loi de 1905 on observe la permanence de deux traditions laïques qui se jugent réciproquement trop intransigeantes ou trop accommodantes. On observe aussi combien la laïcité reste une passion française, sa traduction dans les autres pays européens revêtant par ailleurs des formes diverses.
Des enquêtes à l’échelle européenneconfirment quant à elles le maintien d’une influence notable des appartenances religieuses sur les choix politiques et les valeurs des individus. Enfin, dans les relations entre la foi et la science, l’idée domine maintenant qu’il s’agit de deux univers radicalement distincts, excluant toute "validation" de l’une par l’autre.
Les expressions du religieux - les pratiques et les croyances – secaractérisent désormais par des "bricolages" étonnants. Ainsi les catholiques déclarés ne sont-ils que 10 % à croire en la résurrection des corps ; seuls 52 % d’entre eux pensent que Dieu existe. De même sont-ils une très faible minorité à voir dans le catholicisme l’unique vraie religion. Et sur certaines questions de société, telles que par exemple la contraception, les fidèles n’hésitent pas às’affranchir des positions de leurs Églises.
Un tel relativisme n’a pu être que propice à l’apparition, à partir des années 70, de nouvelles religiosités – hindouisme, bouddhisme, croyances "parallèles" -, où un souci de bien-être personnel et de transformation de soi domine souvent. La recherche de sens loin des institutions établies se retrouve aussi dans la forte croissance du phénomènesectaire.
Il arrive enfin que l’affirmation de la foi dans l’espace public entre en contradiction avec la tolérance inhérente aux systèmes démocratiques. Deux sacrés s’opposent alors : celui des religions avec la transcendance, celui des démocraties avec les droits de l’Homme.
Face à ces transformations de grande ampleur, la situation des religions catholique, protestante, musulmane et juive n’estévidemment pas identique, leur poids dans la communauté française de même que leur ancrage dans l’histoire nationale différant considérablement. Mais si les défis de chacune présentent des spécificités évidentes, toutes les quatre sont travaillées par la tension entre modernité et tradition, toutes les quatre doivent trouver ou continuer de trouver leur place dans une société laïque où les...
tracking img