Mer aral ( les points)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (392 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Qu'est ce qui ca passe ?
Avant, la mer d’Aral était alimentée par deux grands fleuves, le Syr-Daria et l’Amou-Daria

les économistes soviétiques déterminent qu’il faut développer la cultureintensive

Les fleuves Amou-Daria et Syr-Daria sont détournés pour irriguer les cultures

L'assèchement de la mer elle fût planifié dès 1918

la mise en place de grands plans d’irrigation visant àdévelopper la culture du riz au Kazakhstan et du coton en Ouzbékistan. ( Canal du Karakoum )

Conséquence
le fleuve Amou-Daria est toujours détourné pour la culture du coton qui continue encorede nos jours, le Sir-Daria au nord déverse désormais dans l’Aral un débit conséquent et régulier

Le niveau il a commencé à baisser dans les années 1960

L'eau devient très salé

Il y abeaucoup d'espèces qui disparaissent mais il reste les espèces les rares capables de survivre dans ce milieu la Petite Aral, elle, a des chances d'être stabilisée

5 millions de personnes aient étécontaminées. Aujourd’hui encore, le taux de mortalité infantile de la région est l’un des plus élevé au monde

En 1989 division en deux bassins, la Grande Aral au sud et la Petite Aral au nordSolution
en 1996 le niveau de la Petite Aral qui augmente due à la construction d'une digue qui sépare les deux bassins (par Alachibaï Baïmirzaev ) mais elle a cédé en 1999

le barrage de Kokaral,inauguré en 2005, grâce à un financement du Kazakhstan et de la Banque mondiale Le rôle principal de cette  gigantesque digue longue de 13 km est de stopper l’écoulement à perte du fleuve Sir-Daria dansla partie sud de l’Aral
comparaison:

Les expériences socialistes du XXe siècle ne furent définitivement pas des plus écologiques; la preuve étant l’état de l’environnement en URSS où lescatastrophes écologiques se sont succédées durant toute la période soviétique. L’urgence de se développer et de rattraper les pays capitalistes, la centralisation des pouvoirs et la lourdeur de la...
tracking img