Mer d'aral

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1231 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Comment l'évolution de l'environnement de
la mer d'Aral est à l'origine des tensions
géopolitiques de la région?
« Des dunes, du sable, du sel et du néant ». Cette description de la mer d'Aral par Marq de Villiers illustre bien l'état actuel de ce qui était autrefois le quatrième plus grand lac du monde. La mer d'Aral est située en Asie centrale, partagée entre l'Ouzbékistan et leKazakhstan. Les deux principaux affluents de cette mer sont l'Amou Darya et le Syr Darya. Ces deux affluents passent par Le Tadjikistan, l'Afghanistan, le Turkménistan et l'Ouzbékistan pour l' Amou Darya; le Kirghizstan, le Tadjikistan, l'Ouzbékistan et le Kazakhstan pour le Syr Darya.Le fait que ces deux fleuves et cette mer fermée soient importants pour plusieurs pays rend la situation géopolitiquetrès complexe, l'eau étant une ressource rare si l'on excepte ces sources. La surexploitation de ces ressources hydrauliques a provoqué l'assèchement progressif de la mer d'Aral au cours du XXe siècle. Sa surface de 60000 km² en 1950 est aujourd'hui estimée à 33500 km².
Quelles sont les raisons de l'assèchement de cette mer ? Quelles ont été les conséquences de ce phénomène sur la géopolitiquedes pays concernés? Pour répondre à ces questions, nous allons voir dans un premier temps l'évolution de l'environnement de la mer d'Aral au cour du XXe siècle, puis dans un second temps, les tensions que cela entraîne sur la région.
L'assèchement de la mer d'Aral a débuté avec l'exploitation Russe.
Au cours du XIXe siècle la Russie s'est intéressée à l'Asie centrale, notamment à la région dela mer d'Aral, région riche en eau. Jusqu'au XXe siècle, il n'y avait pas de problème par rapport à l'eau dans cette zone. Seulement, l'arrivée du sovietisme a fortement changé la donne. En effet, la planification russe avait prévu de se servir de cette région pour la culture massive du coton, qui demande beaucoup d'eau. Le Syr Darya et l'Amou Darya, les deux affluents de la mer d'Aral, sontainsi surexploités au fur et à mesure qu'ils s'approchent de la mer d'Aral, ce qui diminue fortement la quantité d'eau qui arrive à la mer, d'où un assèchement de cette zone. Cela va avoir des conséquences catastrophiques sur la mer d'Aral et les populations alentour, puisque l'eau se fait rare et que le peu qu'il reste est inutilisable.
D'abord, l'assèchement de la mer d'Aral augmente le taux desalinité de l'eau, car il y a plus de sel pour moins d'eau. Cela a pour conséquences de faire disparaître la faune aquatique et de rendre l'eau imbuvable pour la population. De plus la pollution de l'eau par les épaves de bateaux ou par les différents rejets la rend plus dangereuse pour l'environnement et la santé. Cela va avoir de fortes conséquences sur la région, à la fois économiques etsanitaires. La catastrophe écologique de cette mer qui entraîne la disparition de poissons, provoque la fermeture de ports, comme ceux de Mouniak ou d'Arak, et la création de véritables villes fantômes. Pour le peu d'habitants qui restent au bord de la mer d'Aral, la vie est devenue très dure. En effet, la très mauvais qualité de l'eau et la pollution du sable transporté sur des dizaines de kilomètrespar des tempêtes régulières font que 90% des femmes souffrent d'anémie et que la mortalité infantile y est quatre fois supérieure à la moyenne des états de la CEI (Communauté des Etats Indépendants). Cette région est donc devenue presque invivable
Depuis leur indépendance en 1991, les pays traversés par l'Amou Darya et le Syr Darya, et occupés par la mer d'Aral, se disputent le peu d'eau quireste explopitable. Les pays en amont et les pays en aval ont des intérêts divergeants par rapport à l'eau, chacun disposant de moyens de {text:soft-page-break} pression sur les autres.
Que ce soit en amont ou en aval, chaque pays dispose de moyens de pression sur les autres, ce qui entraîne des tensions par rapport à l'eau.
Ces différents moyens de pression tendent de plus en plus la...
tracking img