Mercosur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 25 (6105 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
MERCOSUR |
|
|
|
|
ISCAE 2008/2009
Réalisé par :

* El FAJI Wafae
* MARGAD Sara
* SQUALLI Mehdi
* TAHIRI Meryem

Encadré par :

* Mr AMELLAH

PLAN

Introduction

I- l’émergence, l’évolution et la pertinence de des groupements régionaux du MERCOSUR
1 - Naissance du Mercosur
a. Historique
b. Objectifs de création et engagementsc. Chiffres clés et spécialisation
2 - Structure et fonctionnement
a. Les institutions
b. Leurs rôles
3 - Crises du Mercosur
4- Etat des lieux de l’intégration

II- Commerce extérieur et perspectives de développement
1- Impact du MERCOSUR sur les échanges intra-régionaux
2- Impact du MERCOSUR sur les échanges extra-régionaux

III- l’opportunité et lesperspectives de développement ou non d’un MERCOSUR dans un contexte de mondialisation ».

1- Obstacles du mercosur
2 - Limites du Mercosur et problèmes rencontrés

Conclusion


PROBLEMATIQUE
Comment l'émergence du mercosur a-t'elle favorisé les échanges entre les pays ?

Afin de répondre à cette problématique, nous l’avons décomposée en quatre sous thèmes susceptibles de nous aiderà mieux appréhender le rôle que joue le MERCOSUR dans le commerce international. Il convient donc d’apprécier

« L’émergence, l’évolution et la pertinence de des groupements régionaux du MERCOSUR», « L’impact du MERCOSUR sur les échanges intrarégionaux »
Ensuite il faudra s’interroger sur l’impact de ce groupement sur le commerce mondial.
« Impact du MERCOSUR sur les échangesextrarégionaux ».
Enfin, quelques éléments de réponses sur « l’opportunité et les perspectives de développement ou non d’un MERCOSUR dans un contexte de mondialisation ».

1. l’émergence, l’évolution et la pertinence de des groupements régionaux du MERCOSUR
a. Historique

La déclaration d'Iguaçu (Brésil), signée le 30 novembre 1985, constitue un premier geste de coopération entre le Brésil etl'Argentine et souligne l'importance du processus de démocratisation, la défense de leurs intérêts communs devant les instances internationales ainsi que l'intégration de leurs ressources économiques. Une commission mixte réunissant des représentants des secteurs public et privé de ces deux pays fut créée au même moment. En juillet 1986, l'Argentine et le Brésil signaient le Programmed'intégration et de coopération économique (PICE) qui devait conduire entre autres à l'ouverture des deux marchés nationaux de façon graduelle et sectorielle. Alors que l'Argentine et le Brésil par la signature de l'acte de Buenos Aires en juillet 1990 prévoient la mise en place d'un marché commun avant la fin de l'année 1994, le Paraguay et l'Uruguay expriment leur désir de se joindre au projet en août1990. Le Chili, quant à lui, refuse l'invitation d'y participer. Les quatre pays signent le 29 novembre 1990 un accord de complémentarité qui remplace l'accord de 1986.

Le traité d'Asunción, traité fondateur du Marché commun du Cône Sud (Mercosur), est signé le 26 mars 1991. Il prévoit une période de transition allant jusqu'au 31 décembre 1994 afin d'engager les quatre pays signataires sur la voiedu marché commun. Ce traité constitue l'instrument juridique de base du projet d'intégration, malgré les changements institutionnels qui seront apportés par le protocole d'Ouro Preto.

En effet, conclu le 14 décembre 1994 à Ouro Preto au Brésil, ce protocole attribue au Mercosur une personnalité juridique internationale. C'est à ce moment que le Mercosur reçoit ses caractéristiques actuelles :les pays membres optent pour un modèle intergouvernemental où les positions communes demeurent dépendantes de la volonté de chaque État membre.

La coopération, même si des progrès ont pu être notés dans le développement des échanges et dans la volonté d'un développement de la démocratie (disparition des coups d'états militaires sous peine d'exclusion possible du MERCOSUR) souffre...
tracking img