Mercure

Pages: 137 (34069 mots) Publié le: 15 avril 2013
Amélie Nothomb MERCURE

*1988*

Lotus16.

3/267

Tout contre E.

JOURNAL DE HAZEL
Pour habiter cette île, il faut avoir quelque chose à cacher. Je suis sûre que le vieux a un secret. Je n’ai aucune idée de ce que ce pourrait être ; si j’en juge d’après les précautions qu’il prend, ce doit être grave. Une fois par jour, un petit bateau quitte le port de Nœud pour gagnerMortesFrontières. Les hommes du vieux attendent au débarcadère ; les provisions, le courrier éventuel et cette pauvre Jacqueline sont fouillés. C’est cette dernière qui me l’a raconté, avec une indignation sourde : de quoi peut-on la soupçonner, elle qui est au service du vieux depuis trente ans ? J’aimerais le savoir. Ce rafiot, je l’ai pris une seule fois, il y a bientôt cinq ans. Ce fut un aller simple etil

6/267

m’arrive de penser qu’il n’y aura jamais de retour. Quand je murmure dans ma tête, je l’appelle toujours le vieux : c’est injuste car la vieillesse est loin d’être la caractéristique principale d’Omer Loncours. Le Capitaine est l’homme le plus généreux que j’aie rencontré ; je lui dois tout, à commencer par la vie. Et pourtant, quand ma voix intime et libre parle à l’intérieur demoi, elle le nomme «le vieux ». Il y a une question que je me pose sans cesse : n’eût-il pas mieux valu que je meure il y a cinq ans, dans ce bombardement qui m’a défigurée ? Parfois, je ne puis m’empêcher de le dire au vieux : — Pourquoi ne m’avez-vous pas laissée crever, Capitaine ? Pourquoi m’avez-vous sauvée ? Il s’indigne à chaque fois :

7/267

— Quand on a la possibilité de ne pasmourir, c’est un devoir que de rester en vie ! — Pourquoi ? — Pour les vivants qui t’aiment ! — Ceux qui m’aimaient sont morts dans le bombardement. — Et moi ? Je t’ai aimée comme un père depuis le premier jour. Tu es ma fille depuis ces cinq années. Il n’y a rien à répondre à cela. Cependant, à l’intérieur de ma tête, il y a une voix qui hurle : «Si vous êtes mon père, comment osezvous coucher avec moi? Et puis, vous avez plus l’âge d’être mon grand-père que mon père !» Jamais je n’oserai lui dire une chose pareille. Je me sens coupée en deux à son égard : il y a une moitié de moi qui aime, respecte et admire le Capitaine, et une moitié

8/267

cachée qui vomit le vieux. Celle-ci serait incapable de s’exprimer tout haut. Hier, c’était son anniversaire. Je crois que personne ne fut aussiheureux d’avoir soixante-dix-sept ans. - 1923 est un superbe millésime, a-t-il dit. Le 1er mars, j’atteins l’âge de soixantedix-sept ans ; le 31 mars, tu auras vingt-trois ans. Fabuleux mois de mars 1923, qui nous fait totaliser un siècle à nous deux ! Ce centenaire commun qui le met en joie aurait plutôt tendance à me consterner. Et comme je le redoutais, il est venu me rejoindre hier soir dansmon lit : c’était sa manière de fêter son anniversaire. J’aimerais qu’il ait cent ans : j’ai envie non pas qu’il meure, mais qu’il ne soit plus capable de coucher avec moi. Ce qui me rend folle, c’est qu’il parvienne à avoir envie de moi. Quel monstre faut-il être pour désirer une fille dont le visage n’a

9/267

plus rien d’humain ? Si au moins il éteignait la lumière ! Or, il me mange desyeux quand il me caresse. — Comment pouvez-vous me regarder comme ça ? lui ai-je demandé cette nuit. — Je ne vois que ton âme et elle est si belle. Cette réponse me met hors de moi. Il ment : je sais combien mon âme est laide, moi qui éprouve un tel dégoût envers mon bienfaiteur. Si mon âme était visible sur ma figure, je serais encore plus repoussante. La vérité, c’est que le vieux est pervers :c’est ma difformité qui lui inspire une si forte envie de moi. Voici que ma voix intérieure redevient hargneuse. Comme je suis injuste ! Quand le Capitaine m’a recueillie, il y a cinq ans, il n’avait sûrement pas supposé qu’il finirait par me désirer. J’étais un détritus parmi des milliers de victimes de guerre qui mouraient

10/267

comme des mouches. Mes parents avaient été tués et je...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Mercure
  • Mercure
  • Mercure
  • Mercure
  • Mercure
  • Mercure
  • Mercure
  • Mercure

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !