Mere fille

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1215 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans une société patriarcale comme la nôtre, les pères sont censés représenter l’autorité. Les mères, en revanche, affichent de manière plus naturelle leurs émotions et sentiments, elles seraient donc plus souples. Mais, il semble que la nature de la relation entre les mères et leurs filles a évolué.. Les mères auraient tendance à troquer leur statut initial pour celui de garante de ladiscipline. Une inversion des rôles au sein de la famille semble s’opérer. Le corpus est composé de quatre documents nous montrant différents rapports entre mère et fille, le document 1 intitulé « mère-fille, une relation à trois » de Caroline Eliacheff et Natalie Heinich prévient du danger des relation fusionnelle et des confusions d’identités entre les mères et les filles. De même, le document 2, unepublicité d’Herb Watson, confirme les propos du document 1 sur les confusions d’identité, les ressemblances entre les mères et les filles. Le document 3, met en évidence les rapports conflictuels entre ces dernières, la complexité des rapports, l’amour et la haine mélangée. Enfin le document 4 nous montre le poids important de l’influence de la mère sur la fille, la présence constante de la mère, laplace que la fille cherche à avoir mais aussi l’inversement des rôles qui permet la compréhension entre elles. Il est alors légitime de se demander sur quel plan s’établissent les relations mère-fille? Nous verrons dans un premier temps la relation mère-fille sur le plan corporel, la ressemblance et les troubles d’identité puis nous verrons les conflits sur le plan socioculturel enfin nous verronsla réconciliation sur le plan affectif.

La mode joue la carte de la ressemblance entre mère et fille cela est parfois troublant quand l'une et l'autre finissent par se confondre comme nous le montre le document 2. La ressemblance physique est impressionnante, et cette image renvoie une confusion des identités. Qui est la mère? Qui est la fille? elles ont le même look, semblent être des sœurstant l'écart d'âge paraît peu important. De même le document 1 évoque que dans une société où le brouillage des âges est de plus en plus important, où l'on peut sembler jeune de plus en plus tard, difficile pour les mamans de garder la frontière du copié-collé. Alors, parfois, la tentation de ressembler à sa fille, de coller à ses codes, de s'habiller de la même manière peut être une façon derester dans le coup aux yeux de la société et dans le regard de sa progéniture. Et aussi, de manière plus insidieuse, de ne pas dépareiller parmi les autres mères. Parfois cette ressemblance poussée a l’extrême entraine des troubles d’identités. La mère et la fille n’ont plus leur place et perdent leur rôle. Le document 3 nous montre la déchéance des relations mère-fille qui découlent desressemblances, des rapports trop fusionnels et de la rupture qui s’en suit. La mère peut avoir tendance a trop intervenir dans la vie de sa fille, c’est le cas du document 4 où l’on voit la mère intervenir dans le moindre geste de sa fille, cette dernière n’a pas l’impression d’exister en tant qu’être à part mais vivre à travers sa mère ce qui cause à un moment une rupture, de même dans le document 3 où lamère ne comprend pas sa fille car elle ne poursuit pas le chemin que sa mère, son cocon familial lui avait imposé.

L'évolution du modèle familial aidant, il arrive qu'une mère souhaite donner à sa fille ce qu'elle n'a pas reçu : Une recherche de complicité, d'amitié, de ressemblance peut être forte entre une mère et sa fille comme nous l‘explique le document 1. C'est un moyen de revivre uneadolescence peu épanouie, de rattraper quelque chose. Et puis, aujourd'hui, dans l'éducation, on valorise l'accompagnement, les liens forts plutôt que l'autorité et l'éloignement. On peut voir avec le document 2 que les ressemblances sont tellement importantes qu’une forme de jalousie peut naître entre les deux femmes, la société veut cela. La concurrence est rude sur la beauté et les barrières d’âge...
tracking img