Merlin, de r. de boron

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5037 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Histoire Littéraire S4 : Merlin** de R. de Boron
I. Synthèse et rappel chronologique
milieu VI : 1ère mention d’Ambrosius Aurelianus (chef breton), prototype possible de Merlin
IX : Historia Brittonum de Nennius : histoire d’Ambrosius, « l’enfant sans père », 1ère mention d’Arthur, chef de guerre breton, victorieux des Saxons
1135-36 : Historia regum Britanniae de G. deMonmouth en latin : naissance et rôle de Merlin dans la naissance d’Arthur, règne d’Arthur et apogée de l’histoire bretonne, défaite de ses successeurs face aux Saxons
1148-50 : Vita Merlini de G. de Monmouth
1155 : adaptation et traduction en français de l’_Historia regum_ de Monmouth par Wace : 1ère mention de la Table Ronde (vision idéale de la classe chevaleresque et de sarelation au roi), début de l’ère de la courtoisie (nouvelle morale liant amour et prouesse), instauration de la trajectoire héroïque d’Arthur
1165 : début de la production de C. de Troyes
1180-90 : Conte du Graal de Troyes : Graal et sa quête, invention d’un héros neuf avec Perceval le Gallois
1190 et suivantes : rédaction des Continuations du Conte du Graal, où Merlin intervientpeu
1200 : Estoire dou Graal de R. de Boron (qui christianise définitivement le Graal, devenu le « vaissel » dans lequel Joseph d’Arimathie a recueilli le sang du Christ lors de la Passion) : le Graal doit être transporté en Grande-Bretagne où Bron (beau-frère de J. d’Arimathie), Ier des Rois Pêcheurs, doit attendre la venue de l’élu, Perceval, qui sera l’ultime gardien de la sainterelique ; ce texte en vers fera l’objet d’une trilogie en prose : Le Roman du Graal (_Joseph_, Merlin et Perceval)
1215-35 : constitution en prose du Lancelot-Graal ou cycle-Vulgate, scindé en 5 branches :
L’Estoire del Saint Graal : préhistoire du Graal, transfert en Grande-Bretagne, où il est gardé par les Rois Pêcheurs
L’Estoire de Merlin : de la naissance de Merlin à cellede Lancelot qui passe son enfance dans le monde féérique de la Dame du Lac ; Arthur roi
Lancelot du Lac : amours de Lancelot et Guenièvre puis conception de Galaad qui réussira là où son père a échoué (nouveau type de récit arthurien avec écriture sainte et allégorie religieuse)
La Queste del Saint Graal : dimension mystique, éloge de la chevalerie célestielle contre la terrienne (aéchoué car a sacrifié à l’amour et à la vaine gloire) : Galaad mène la quête à son terme et accède à l’extase de la vision nue et indicible du Graal qui provoque sa mort extatique et béatifique
Mort le roi Artu : fin des aventures et du royaume d’Arthur, chute causée par le péché de chair (Lancelot avec Guenièvre et Arthur avec Morgane)
1230-40 : Cycle Post Vulgate : Roman duGraal : amours de Merlin et de Viviane
1276 : Prophésies Merlin : après l’entombement de Merlin, récit des aventures chevaleresques arthuriennes uni au thème des prophéties de Merlin recueillies sur son tombeau
Résumé de la *Vita Merlini de G. de Monmouth* :
texte poétique écrit en hexamètres latins, compilation de légendes celtes autour de Myrrdyn Wyllt : (Merlin le Sauvage)roi guerrier, saisi de folie après une bataille, s’enfonce dans une forêt et se met à prophétiser...
II. L’invention du roman
1 : Le roman ou la « quête du statut de langue littéraire »
au Moyen Age, « roman » désigne le français parlé ; « mettre en roman » = transposer un texte du latin vers le français, la langue romane
en ancien français, « roman » désigne des textestrès divers, de contenus et de structures très variés
(vies de saints, traités, chroniques, récits arthuriens...), consistant à diffuser, laïciser le savoir jusque là réservé aux clercs  entreprise très sélective, réservée aux aristocrates ; démarqué du parler quotidien par l’emploi du vers, du couplet octosyllabique à rimes plates (apparition du roman en prose au XIII)
2ème...
tracking img