Mes documents

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2526 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Protagoras d`Abdère
____________________________________________________________

__________

I Vie de Protagoras

Il naît vers 480 av. J.-C. dans la colonie grecque d`Abdère, ville de l`ancienne Thrace, sur la mer Égée. Il est le fils d`Arténon ou de Méandrios. Il est le contemporain des penseurs présocratiques Empédocle d`Agrigente (v. 490- v. 435), Anaxagore de Clazomènes (v. 500- 428)et Démocrite d`Abdère (v. 460- v. 370). Issu d`une famille pauvre, il est d`abord porte-faix (porteur de fardeaux) pour le compte des commerçants locaux. On dit qu`un coussinet (tulè) qu`il avait inventé pour porter les fardeaux l`a fait remarquer par Démocrite qui, un jour, lui propose de s`inscrire à son école. Or, le jeune Protagoras devient en peu de temps un habile causeur. Après unepériode passée dans sa ville natale, durant laquelle il travaille comme lecteur public, on le retrouve maître d`éloquence à Athènes. Le début du Protagoras de Platon nous donne une vivante image de l`enthousiasme et du respect extraordinaire qu`il suscite parmi la jeunesse. Dans son livre Vies des sophistes, l`écrivain et historien grec Flavius Philostrate (170-240 ap. J.-C.) mentionne qu`il est lepremier à se faire payer cent mines pour un cours d`art oratoire et à « introduire parmi les Grecs cet usage, chose non blâmable du reste, puisque nous prenons tous plus au sérieux ce qui coûte quelque chose que ce qui est gratuit ». Il exerce cette profession pendant quarante ans. Il déclare enseigner l`arêté, la « vertu », par laquelle il entend un succès matériel remporté par une bonne gestionpratique de ses affaires publiques et privées. Dans le dialogue de Platon qui porte son nom, il apparaît comme l`adversaire de Socrate. Ce dernier donne au mot « vertu » une signification quelque peu différente.

Vers l`âge de 30 ans, ayant complété sa formation, il commence à voyager et à parcourir la Grèce en vendant des leçons d`éloquence, de droit, de philosophie. Ses talents de rhéteur, et uneculture immense, en font bientôt le maître le plus couru de la Grèce. Bien qu`ayant 25 ans de plus que Socrate, il est son contemporain. Il est, selon la tradition doxographique, l`ami estimé de l`homme d`État athénien Périclès (v. 495-429 av. J.-C.) qui lui demande de rédiger un code de lois pour la nouvelle colonie Thourioi (en Lucanie, Italie du Sud), ville fondée en 444 av. J.-C. par Périclèssur l`emplacement de l`ancienne Sybaris, détruite par Crotone. Il est également l`ami du poète tragique grec Euripide (480-406). On pense qu`il a peut-être rencontré le philosophe grec Démocrite (v. 460-v. 370), qui précise et développe la théorie atomiste de Leucippe de Milet (v. 460-v. 370). Au début de la guerre du Péloponnèse en 431, il est encore à Athènes et durant la peste de 430, quiemporte deux des fils de Périclès. Il est un grand éducateur et il s`intéresse à la dialectique. Il passe pour l`initiateur des débats oratoires dont les œuvres de l`historien grec Thucydide (v. 470-v.400) et du poète tragique grec Euripide fournissent maints exemples.

Il est l`un des sophistes les plus célèbres de son temps, dont Platon prétend qu`il est le premier à revendiquer le nom de Sophisteet à demander de l`argent pour son enseignement. Il vient plusieurs fois à Athènes où il rassemble les foules sur son passage. Éducateur itinérant, il parcourt la Grande Grèce. Il a deux sortes de disciples : des jeunes de bonne famille qui veulent faire de la politique et d`autres qui étudient pour apprendre le métier de sophiste. Il donne son enseignement soit en privé, soit en public.L`enseignement privé se déroule dans la maison de Callias, par exemple. Il fait payer à ses élèves une série de leçons jusqu`à cent mines, c`est-à-dire dix mille drachmes. Il invite ses élèves à « rendre fort » le discours « faible » et vice versa. Il leur recommande de s`exercer à défendre avec autant de force persuasive la thèse que l`antithèse. Le début du dialogue platonicien Protagoras montre...
tracking img