Mesrine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (826 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
* C’est lorsqu’il rentre de la Guerre d’Algérie, qu’il commence les premiers délits. Il retrouve alors, son ami de toujours Tony Ferreira qui l’attend patiemment. Tony l’entraine alors dans ladélinquance. Ils braquent alors ensemble des Commerces et des Petites Banques de Quartier.
* Deux ans plus tard, il rencontre alors Marie de la Soledad, lors d’un voyage en Espagne avec son ami. Il semarie avec Elle à la mairie du XVIIIè arrondissement de Paris et de cette union, naitrons 3 enfants. Mais ce mariage n’arrête pas le jeune homme. De l’autre côté il continu ses cambriolages. C’estdurant la même année qu’il est arrêté pour la premières fois pour port d’armes prohibé, plus précisément un couteau à cran d’arrêt.
* Le 17 janvier 1962, il est alors arrêté à Neubourd, à côté deLouviers, avec trois complices. Il est alors condamné d’un an de prison pour le cambriolage du Crédit agricole et de 18 mois de prison pour détention d’armes. Par la suite, il est relâché en 1963. C’est àce moment là, que Jacques Mesrine quitte la vie criminel pour s’occuper de ses enfants. Il trouve alors un emploi dans une petite entreprise d’architecture d’intérieur. Cependant, le patron de cetteentreprise le renvoie suite au chômage technique. C’est alors qu’il redevient criminel
* Il retourne en France en décembre 1962. Le 5 mars 1973,alors qu’il a commis un douzaine de hold-up aucours des deux premiers mois de l’année, Mesrine est arrêté à Boulogne Billancourt lors d’une altercation avec une caissière d’un café-bar et est emprisoné à Compiègne pour 20 ans de prison. Mais mesrineest persuadé qu’il s’évadera et informe les policiers avec cette phrase … . Le 6 juin, alors qu’il doit comparaître devant le juge, il s’évade du palais grâce à une arme dissimulé dans les toilettespar un complice et prend en otage le président Guérin qui dirige son procèes. Le 21 juin suivant, il attaque à main armée l’imprimerie de Lang, rue Curial, dans le 19 ème arrondissement de Paris...
tracking img