Mesures de la performances

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3694 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
RESUME DES OUTILS QUI EXISTENT POUR TESTER LES PERFORMANCES DE CODES PARALLELES

Laure Coquart, en collaboration avec l’équipe assistance scientifique et l’équipe système

Décembre 2005

1. Introduction 2
2. Outils de profiling et de traces MPI 2
2.1 PE Benchmarker (PCT, PVT) 2
2.2 IBM’s Hardware Performance Monitor (HPM, HPCT) 4
2.3 Tuning and Analysis Utilities (TAU) 5
2.4Paradyn 5
2.5 SvPablo 6
2.6 SCALEA 6
2.7 DEvelopment Environment for Parallel programs (DEEP/MPI) 6
3. Outils de profiling 7
3.1 ToolGear 7
3.2 Dynaprof 7
3.3 Prof, Gprof et Tprof 7
3.4 Xprofiler 8
4. Outils de trace MPI 9
4.1 MPItrace 9
4.2 Integrated Performance Monitoring (IPM) 9
4.3 Perfometer 10
5. Outils de visualisation des traces MPI 11
5.1 Jumpshot 115.2 Vampirtrace/Vampir 21
5.3 Paraver 21
5.4 Paragraph 21
6. Conclusion 22

1. Introduction

Il y a peu d’outils gratuits sur IBM qui fassent et profiler, c’est-à-dire qui permettent de récupérer les données hardware, comme le nombre de fois où une routine a été appelée ou le nombre d’opérations flottantes réalisées, et qui permettent également de récupérer les informationsconcernant les traces MPI du programme, pour une étude plus fine des performances et des communications dans le programme. Il y en a également peu parmi ceux qui existent qui soient simples et faciles à mettre en place, sans implémenter le programme. Les données obtenues sur les différents logiciels présentées ci-dessous proviennent d’internet ainsi que des documents référencés en [1] et [2].2. Outils de profiling et de traces MPI

2.1 PE Benchmarker (PCT, PVT)

PE Benchmarker est un produit IBM AIX, non payant. Il est construit sur la bibliothèque DPCL (Dynamic Probe Class Library). Il utilise les outils PCT (Performance Collection Tool), UTE (Uniform Trace Environment) et PVT (Profile Visualization Tool). Il n’y a pas besoin d’instrumenter les codes pour utiliserces différents outils.

PCT permet de collecter les données hardware ainsi que les traces MPI selon que l’on sélectionne le mode select profile ou select trace dans le script de soumission.

Select profile donne accès à un grand nombre de données différentes, aussi bien le nombre de fois où une fonction est appelée que le nombre d’opération flottantes réalisées, et le nombre dedonnées transférées de la mémoire cache vers le CPU. Les fichiers de sortie au format file.cdf.* sont ensuite visualisables par PVT. Il y a un fichier de sortie par processus MPI.

Select trace donne accès aux traces MPI des différentes fonctions ou routines du programme parallèle. La récupération des évènements MPI est très simple avec ce logiciel car il n’y a pas besoin d’implémenter lecode. Le code est « vampirisé » de l’extérieur en implémentant des sondes sur les fichiers les plus pertinents. Les résultats sont ensuite visualisables par JUMPSHOT mais il faut d’abord les transformer au format file.slog2. Une description de jumpshot est donnée dans la partie 4 du document.
L’environnement UTE, avec uteconvert permet de transformer les fichiers de sortie en fichiers auformat ute, puis traceTOslog2 permet de les transformer en slog2 lisibles par jumpshot. Il y a en général un seul fichier de sortie.
Les scripts peuvent être soumis soit en interactif en utilisant la commande :
pct –c –s script_pct.cmd
soit à la fin d’un fichier de soumission de job en batch, après les commandes habituelles en tapant également :
pct –c –sscript_pct.cmd

Un script type pcpourtpvt_script.cmd pour PCT utilisé avec select profile ainsi qu’un script type pctpourtrace_script.cmd pour PCT utilisé avec select trace se trouvent dans le répertoire /home/coquart/exemples/PCT-x.

Nous donnons ici une rapide description du logiciel graphique PVT, que l’on lance simplement par la commande pvt &. La figure (1) montre la fenêtre du...
tracking img