Metaphysique des tubes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1582 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Sommaire

-Sommaire page 1

-Analyse du titre page 2

-Biographie de l’auteur page 3

-Résumé page 4

-Présentation des personnages page 5- Thèmes abordés page 6

-Conclusion page 7

1
Analyse du Titre

Titre de l’œuvre : Métaphysique des tubes

Métaphysique : Partie de la philosophie qui traite abstraitement des causes premières de l’Etre. Par extension, toute théorie abstraite.
Source : Le Quillet FlammarionDe sa naissance à ses 3 ans, Amélie est décrite comme étant dans un état de « légume ou de plante »par les médecins et ses parents, « Légume » étant un enfant qui ne pleure jamais, ne bouge pas, dont aucun son ne sort de sa bouche, mais qui est en état de vivre, qui vit. Elle a un comportement inerte et béat. Amélie Nothomb, quant à elle, se définit plutôt, comme un tube car elle considère que,contrairement à ce que l’on pense des plantes, celles-ci « ressentent des émotions » car elles frémissent quand l’orage approche …Tandis qu’un tube se contente seulement d’avaler et de ressortir de la nourriture, car aucune émotion ni même aucun instinct de survie ne vient l’animer.
A la suite d’une visite de sa grand-mère, Amélie devint une enfant totalement normale. Commence alors un récitnarrant la vie de la petite fille, désormais parfaitement éveillée, à la fois « enthousiaste et métaphysique. »

2
Biographie de l’auteur

[pic]

Née en 1967 à Kobe, au Japon, Amélie Nothomb est Belge et fille d'ambassadeur. Elle passe ses cinq premières années au Japon, dont elle restera profondément marquée, allant jusqu'à parler couramment japonais et à devenir interprète.
Se définissantcomme " graphomane ", elle écrit depuis ses dix-sept ans. A trente-trois ans, elle se dit " malade de l'écriture " et avoue avoir déjà écrit trente-sept romans. L'écrivain garde, rangés dans un carton, vingt manuscrits qu'elle se refuse à publier les estimant trop personnels.
Cependant, et pour le plus grand bonheur de ses lecteurs, Amélie Nothomb publie. C'est en 1992, alors âgée de vingt-cinqans, qu'elle fait son entrée fracassante dans le monde des lettres avec son roman Hygiène de l'assassin.
Son talent reconnu, est confirmé en 1993 avec Le Sabotage amoureux et l'année suivante avec Les Combustibles, une pièce de théâtre. Suivront Les Catilinaires (1995), Péplum (1996), Attentat (1997), Mercure (1998), Stupeur et tremblements (1999, Grand Prix du roman de l'Académie française),Métaphysique des tubes (2000) et Cosmétique de l'ennemi (2001).

3
Résumé de l’œuvre

[pic]

Dans Métaphysique des tubes, Amélie Nothomb raconte sa vie de petite fille, de bébé même, de sa naissance à ses trois ans.
Le bébé Amélie existe dans l’absolue satisfaction de ses besoins. Elle se résume elle-même comme un tube, son corps n’assurant que les fonctions digestives. Elle demeure inactivependant de longs mois, apparemment en retard sur le développement normal d’un nourrisson. Mais elle vient à la vie grâce à sa grand-mère qui lui fait goûter un morceau de chocolat belge. Le récit se poursuit et compte de nombreuses anecdotes sur sa petite enfance passée au Japon. Elle se décrit comme une petite princesse à qui tout le monde doit le respect, à commencer par ses parents mais aussi sasœur et son frère avec qui les relations ne sont pas faciles. Ce narcissisme est entretenu par la domestique japonaise qui travaille chez les Nothomb et qui est aux petits soins pour Amélie. Métaphysique des tubes compte aussi quelques moments tragiques mais racontés comme s’il s’agissait d’épisodes anodins. Amélie a failli mourir deux fois : une fois lors d’une baignade dans la Mer du Japon et...
tracking img