Methode clt

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (896 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
i must produce a job on the communicative language speaking.that is the reason why i need to get some help from your website.i was led there by some researh i was doing about dell hyme Le Pr.Souleymane Bachir Diagne est un philosophe prospectif. Dans cette interview qu’il nous a accordée, l’enseignant de Columbia University explique les mutations de l’Afrique moderne dans un monde qui se veut Unet prévoit les évolutions possibles du continent sur les plans économique et social. En bon éclaireur des consciences, le philosophe partage également son avis sur le Monument de la renaissance. Ildit aussi les raisons pour lesquelles certaines ex-colonies françaises d’Afrique doivent fêter leurs 50 ans d’indépendance. Enfin, il prévient contre le danger de mettre en avant les identitésreligieuses.
Que recouvre le mot mondialisation pour le philosophe que vous êtes ?
La mondialisation est un concept qui n’est pas facile à traduire. Ce n’est d’ailleurs pas une simple question detraduction. Le concept est mouvant. En gros, il veut dire que le monde est Un comme il ne l’a jamais été auparavant. Et cette unité du monde reste encore à définir. Aujourd’hui, il y a l’unification du mondepar le marché et par les flux financiers qui peuvent circuler sans entrave. Mais, il reste à penser une véritable mondialisation qui mettrait en avant la solidarité humaine et penserait un développementglobal de notre monde, devenu Un, fondé sur des valeurs humaniste et écologique qui nous permettent de conserver et de maintenir l’état de la planète que nous avons en partage.
Quelle place doitavoir l’Afrique dans cette mondialisation ?
C’est la grande interrogation qui s’adresse aux Africains. Quelle est la place que nous allons occuper dans cette mondialisation ? A quelles conditionsallons-nous pouvoir peser de tout le poids de notre continent sur ce qui sera la configuration de cette mondialisation ? C’est donc une question prospective que notre ami et collègue Sémou Pathé Guèye a...
tracking img