Methode comentaire histoire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5291 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Pourquoi faire des commentaires de documents en histoire ? Et pourquoi en faire autant ?

Vous vous êtes sans doute déjà posé ces deux questions. La réponse en est simple : le commentaire de document, c’est la pratique même de l’histoire.
C’est le document qui permet d’écrire l’histoire des peuples et des individus, et c’est le commentaire qui permet, quel que soit le type de document étudié(texte, plan, carte, objet, image…), de passer du matériau brut à l’analyse historique. Le commentaire historique fait du simple document une source pour l’histoire.
Si l’on vous contraint à pratiquer sans fin cet exercice, c’est non seulement qu’il est inhérent à la pratique de l’histoire (mais vous ne vous destinez peut-être pas à devenir historien vous-même), mais aussi qu’il est difficile !Sans doute beaucoup plus difficile que la dissertation par exemple, qui est souvent l’alternative lors des examens, et qui attire pourtant généralement un moins grand nombre d’étudiants.
Dans le cadre de vos études d’histoire, il s’agit aussi bien de vous initier à une période de l’histoire et à une culture au sens large que de vous transmettre la méthode du commentaire de document. Il faut garderà l’esprit cette ambivalence de l’exercice.

Quel est le but d’un commentaire de document ?

Le commentaire a pour but de rendre le document parfaitement compréhensible par quelqu'un qui ne l’aurait pas eu entre les mains ou qui n’aurait aucune connaissance de la période considérée. Il doit donc être aussi exhaustif que possible, c'est-à-dire qu'il doit traiter tous les passages intéressantset tous les aspects du document, mais d’une manière ordonnée et pédagogique.
La principale difficulté réside dans le fait qu'il faut éclairer le document des connaissances acquises par d’autres sources (autres documents, articles et ouvrages), mais ne pas s'en éloigner. La critique interne reste la base de tout commentaire.

I. Le commentaire de texte : premiers conseils de méthode
II.Organisation du travail
III. La composition du commentaire
IV. La mise en forme du commentaire

I. Le Commentaire : Premiers conseils de méthode

Un commentaire de document doit être structuré et logique. Le plus souvent, c'est un commentaire composé qui présente le document selon un plan thématique, mais ce n’est pas une obligation. Dans le cas où il s'agirait de commenter plusieurs documents, ilest impératif de les présenter de manière globale : vous devez éviter à tout prix de traiter les documents l'un après l'autre.
Il existe deux écueils à éviter qui sont bien connus des étudiants d’histoire (et de leurs professeurs !):
- la paraphrase qui n’apporte rien de plus au texte que ce qu’il dit lui-même et se contente de le répéter (en général en moins clair, et parfois avant même deciter le texte lui-même)
- l’exposé général qui utilise le document comme support d’un cours magistral et le néglige. Si un titre a été donné au(x) document(s), pensez qu’il ne s’agit nullement d’un sujet de dissertation mais seulement d’un outil pédagogique.
En règle générale, n’oubliez jamais qu’il y a en histoire bien peu de certitudes. Il vaut toujours mieux formuler des hypothèses, exposer lestermes des débats historiographiques qui peuvent exister et faire preuve de sens critique que d’asséner des affirmations ou de passer sous silence les difficultés et les points obscurs. Cela ne signifie par autant que vous êtes invité(e) à porter des jugements sur l’auteur ou à dénigrer les informations qu’il vous donne : l’objectivité est la règle.
Un commentaire de document doit aussipermettre de bien utiliser ses connaissances : n’hésitez pas à comparer le document étudié à d'autres documents connus, que ce soit pour les rapprocher ou pour les opposer. Toutes les différences de point de vue sont précieuses pour l'historien : elles doivent attirer tout spécialement son attention.
Faites attention pour finir aux opinions voilées, aux parti-pris idéologiques, aux modèles culturels...
tracking img