Methode dissert

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4168 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
CONCOURS CPGE Scientifiques - Méthodologie de la Dissertation

Définition dans le Rapport CCP 2008 :
« C’est donc la méthode même de la dissertation, ses principes élémentaires, qui sont méconnus, et trahis. Doit-on en rappeler ici les grandes lignes ? Une dissertation est une réflexion et une argumentation : il s’agit de démontrer, ce qui suppose de partir d’idées ou de concepts, donton se sert comme preuves, raisons, motifs, de ce qu’on avance, et qu’on illustrera, précisera, approfondira, en étayant ces idées ou concepts sur les oeuvres du programme. A l’évidence, ce sont les oeuvres qui vont nourrir la réflexion, et, d’une certaine manière, aider à « trouver les idées » ou arguments idoines ; mais elles deviennent secondes (non secondaires) au moment où l’on doit présenterson raisonnement, exposer le mouvement de sa pensée. »

Les sujets peuvent se présenter sous trois formes: la première (citation) étant désormais la plus probable

-La forme d'une citation suivie ou précédée d'une consigne qui oriente le travail demandé, à laquelle s'ajoute le champ d'application de la réflexion (œuvres inscrites au programme). Il s'agit alors d'étudier de près la penséed'un philosophe, d'un critique, d'un intellectuel ou d'un scientifique, d'en comprendre exactement le sens, d'en mesurer la portée, puis de prendre position sur sa valeur, sa véracité, sa pertinence, ses limites, sa portée en son temps ou de nos jours, lorsqu'elle est appliquée à telle ou telle oeuvre. Parfois, l'étude est dirigée par une question qui accompagne la citation. Il s'agit alors d'yrépondre, après l'avoir délimitée et éventuellement subdivisée en questions partielles.

-La forme d'une simple question: analyser minutieusement cette question en saisissant bien son originalité, en évitant de se précipiter dans une réponse hâtive. Vous devez formuler un problème à partir de la question et saisir le ou les enjeux de la question ( ce qu’engagera au bout du compte la réponse à laquestion)

-Un ou plusieurs concepts à partir desquels il faut construire soi-même un problème auquel on répondra dans la dissertation.

Attention : Certains concours précisent un nombre de mots, de lignes ou de pages maximum: 1200 mots à Centrale, soit 3 ou 4 pages.

|Les qualités exigées|

- Des connaissances

- Cette épreuve demande des connaissances en « culture générale » : faire preuve d'un savoir riche et varié.
- On attend encore et surtout une bonne connaissance des oeuvres au programme de l'année, mais également de celles de l'année précédente. Il faut obligatoirement se servir de ces ouvrages pour illustrer les proposet étayer l’argumentation. Si l'on n'est pas sûr de ses citations (précisent par exemple les rapports du jury de concours de l'École normale supérieure ), il vaut mieux les remplacer par des arguments bien exposés et discutés. Les dissertations doivent renvoyer explicitement aux œuvres du programme. La référence à ces ouvrages devra être constante, précise et judicieuse. Toutes les œuvres devrontêtre utilisées, et non deux sur trois, et elle devront l'être de manière analytique et non descriptive. Il s'agit de faire dialoguer les œuvres entre elles et non de juxtaposer des anecdotes. Il faut, en effet, éviter de tomber dans l'événementiel.
- À condition d'avoir correctement utilisé les ouvrages au programme, on pourra certes mobiliser des connaissances plus larges et plus personnelles,aussi bien philosophiques que littéraires, mais sans pour autant donner lieu à un étalage prétentieux d'érudition ou un collage de références mal assimilées et mal exploitées.
- Il ne s'agira jamais de faire étalage de connaissances ou de réciter son cours. Tous les rapports de concours insistent sur ce point. On ne demande pas aux candidats d'être érudits mais seulement intelligents et...
tracking img