Methodologie de dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1548 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Méthodologie de la dissertation
(synthèse sommaire de différents documents : Cned, bouquin, etc.)

I Obtenir la problématique de l’auteur (2h30 à l’agreg, 2h au capes)

Régle n° 1 : lire attentivement le sujet, => 1ère réflexion

Règle n°2 : analyse du texte proposé :
← analyse linéaire, en détail, sémantique et stylistique :(explication de texte par rapport au sujet à ne pas mettreen intro)

← la longueur de l’énoncé :
• si l’énoncé est court : chaque mot a son importance et aucun n’est plus chargé de sens qu’un autre : la signification est dans l’ensemble et non dans un élément particulier
• si l’énoncé est long, composé de deux ou trois phrases : l’auteur a voulu élucider sa pensée par une sorte d’auto-commentaire pour élargir la portée de sondiscours et en faciliter la compréhension

Ne pas réduire le sujet à un élément saillant qui apparaît à tous d’emblée et qui est isolé arbitrairement de l’ensemble.
L’analyse de la citation doit consister à considérer le propos à expliquer comme un raisonnement dont on doit restituer l’enchaînement en le mettant en lumière

← mouvement dynamique de la réflexion
• par rapport àl’énoncé lui-même :
1) analyser les info du paratexte : sujet = complexe de trois éléments : citation, énoncé + un ensemble d’indications biographiques, historiques et bibliographiques
⇨ que dit l’énoncé ?
⇨ qui parle, à quel date et de quel ouvrage. (attention, le même nom peut recouvrir différents « personnage »)
⇨ replacer ces info dans l’histoire, : polémique ouparadoxe se font par rapport à un contexte
2) a : quelle est la nature du texte : argumentatif, paradoxe, démonstration, aphorisme, raisonnement circonstancié ou elliptique
b : quel rapport d’idée est mis en place ? (analyse des termes de la cit, sens, non-dit et sous-entendus = dico et syntaxe de la cit)

• par rapport à l’auteur
(attention, toutes lesproblématiques = problématique de la rupture)
1) qui parle, à quel moment
2) à partir de quelle expérience précise de la littérature
3) d’où est-il parti ? (de quel constat : le formuler précisément)
4) pour rendre compte de cette découverte, quel système d’explication a-t-il mis en place ? (observer comment il prend position)
5) A quelle opinion reçue, à quelle doxa esthétique,l’auteur a-t-il voulu s’opposer et pour quel bénéfice escompté ? -> quelle thèse perso met-il en place ?

⇨ Reconstitution du cheminement de la pensée : décryptage final de la problématique = hiérarchiser les rapports d’idée
⇨ Par rapport à l’hypothèse de la citation : procéder à sa vérification expérimentale, la remettre en question, trouver en partant d’elle des pistes deréflexion

Règle n°3 : s’interroger : rechercher des matériaux, des idées et des exemples
← interprétation et analyses critiques :
• Questionner le sujet par tous les angles et perspectives possibles pour créer un carrefour d’interprétation puis choisir un parcours perso dans le faisceau de question
← Toujours cerner les limites littéraires de la problématique fournie par lesujet :
avant de poser les questions, il faut orienter les questions vers le bon pôle
1 règle absolue : privilégier la problématique littéraire par rapport à toute autre, quand un sujet est bi-polaire, toujours prendre l’angle littéraire.
← quand l’orientation est trouvée, poser la question d’ensemble :
Qu’est-ce que la problématique apprend sur le domaine littéraire concerné ?
•sur quel aspect nouveau l’auteur veut-il attire l’attention
• qu’est-ce qui découle de ce nouveau regard sur tel aspect de la littérature
← suivre le même cheminement que celui de la citation, en passant par les même chemins mais de façon critique
1) faut-il accepter tout, de la démonstration et de son enchaînement
2) faut-il accepter les articulations intermédiaires...
tracking img