Methodologie du changement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5194 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Méthodologie et pilotage du changement
Cours de Master 2 AEI donné par Barbusse Béatrice.
Sommaire
Introduction 2
Illustration par des théories et concepts 2
Types d'organisations 2
Administration 2
Entreprise 3
Association 3
Pilotage & Gouvernance 3
Pilotage 3
Gouvernance 3
Conduite du changement : le comportement humain 4
Approche Holiste & déterministe 4Approche individualiste 5
Approche constructiviste 6
Pensée complexe 6
Le comportement de l'homme dans un contexte de changement 7
Le changement par le haut ou le bas 9
Le changement par le bas 9
Culture et logique d'action 11
Définition 11

Introduction
Aujourd'hui, c'est toute la société qui est confrontée à un contexte du changement. Durant ces 3 dernières décennies (1980 à 2011),nous avons été en mutation sociétale : période de crises, rapport avec la société ou le temps qui n'est pas plus le même.
Le changement vient de plus en plus vite : on est plus sur des générations de 20 ans mais 5 ans !
Une caractéristique des nouvelles générations : l'individualisme. Alors qu'avant, une des valeurs fondatrices était le travail en équipe. C'est aujourd'hui une compétence commeune autre à acquérir (cohésion d'équipe).
Illustration par des théories et concepts
BAUMAN, un sociologue contemporain qui introduit le concept de la "société liquide". Pourquoi "liquide" ? Les agissements prennent moins de temps que le temps d'habitude. Les routines n'ont plus le temps de se figer !
* Nous rentrons donc dans un changement perpétuel (tout devient un nouveau départ enpermanence).
SCHUMPETER, un économiste hétérodoxe s'occupant de l'évolution du capitalisme dans notre société introduit la théorie de la "destruction créatrice". D'après lui, ce qui est à l'origine du mouvement économique, c'est l'innovation. Qui fait l'innovation ? Les entrepreneurs ! C'est un acteur du changement. C'est par l'accumulation des innovations (grappes d'innovation) que le changement peut seproduire. Le créateur va détruire l'ancien pour créer le nouveau.
* Il faut donc savoir détruire pour créer à nouveau.
PORTER, un économiste que l'on ne présente plus pense que la source de création de richesse est l'innovation. S'il n'existe aucune innovation, alors tout flanche.
Types d'organisations
Il existe 3 types d'organisation : l'Administration, l'Entreprise et l'association.Administration
L'administration est composée de 3 corps : l'administration centrale, les fonctions hospitalières et les collectivités territoriales. On est passé d'une culture de moyen à une culture de résultat. Nous ne sommes plus dans le même état de raisonnement.
Exemples :
* En 2001 avec la loi LOLF (loi organique relative aux lois de finances), toutes les administrations ont été obligéesde mettre en place des indicateurs de performance.
* En 2007 avec la loi LRU (loi relative aux libertés et responsabilités des universités), les universités ont été obligées de vérifier la bonne insertion des étudiants sur des critères précis (taux de réussites aux examens).
Entreprise
Quelque soit leur taille, les entreprises sont sous la pression du changement suivant plusieurs facteurs :* Passage à la complexité
* Responsable de la transversalité (travailler en équipe, choc des métiers) : faire travailler des fonctions ensembles, des cultures ensembles.
* RSE : Responsabilité Sociale des Entreprises.
Association
Problème de la professionnalisation (accroissement des compétences professionnelles). Pourquoi accroître ses compétences ? Parce qu'il existe de laconcurrence même dans le milieu associatif. Trouver des fonds (rentes, col. territoriales) pour survivre. Les bénévoles ne sont pas habitués à être en concurrence d'où la conduite de changement à mener parmi les "entreprises associatives".
SERIEYX, un expert du monde de l'entreprise ("Big Bang des associations") : "Le changement est devenu la règle, la stabilité l'exception". Il faut être proactif :...
tracking img