Michaux et la seiche

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1887 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 novembre 2015
Lire le document complet
Aperçu du document

« Le regardant, on ne le voit pas, on le nomme l'invisible.
L'écoutant, on ne l'entend pas, on le nomme l'inaudible.
Le touchant, on ne le sent pas, on le nomme l'impalpable.
Ces trois états dont l'essence est indéchiffrable*
Se confondent finalement en Un (càd en une essence)*
Sa face supérieure n'est pas illuminée,
sa face inférieure n'est pas obscure.
Perpétuel, il ne peut être nommé,
ainsiil appartient au royaume des sans-choses.
Il est la forme sans forme et l'image sans image.
Il est fuyant et insaisissable.
L'accueillant, on ne voit pas sa tête,
le suivant on ne voit pas son dos. »
c'est à dire introuvable par la parole*

En quoi Henri Michaux, inspiré du Taoïsme, « expire » (mot de cocteau) de nouveaux points de fuite, désaccordent les possibles ?
Brève introduction d'uneseiche puis
I. l'ectoplasme se voyant, invisible.
II. Le mime attentif au bruit de l'orchestre.
III. Le peintre aux pinceaux d'air.

Bibliographie :
Plume, Henri Michaux, Poésie/Gallimard, 1963
Henri Michaux/Permanence de l'ailleurs, José Corti, 1999
Au plus profond des gouffres, Olivier Loras, Conaissance des lettres, 1967
Michaux l'insaisissable, David Vrydaghs, Librairie Droz, 2008
Tao-tö King,Lao-Tseu, Gallimard, 1967
Lautréamont, les chants de Maldoror, Poésie/Gallimard, 2011
www.espritsnomades.com/sitelitterature/michaux/michaux.html
Henri Michaux, film d'Alain Jaubert, france 3 télévisions, 1995
Henri Michaux, écrivain du Xxème siècle, « né troué » (puisqu'atteint d'une malformation cardiaque dès sa naissance) hors du siècle (né en 1899) écrit ces deux receuils (Plume et Lointainintérieur) probablement vers 1930, édités en 1938.
Ce « prince de la singularité » (selon Supervielle), apprend en mars 1930, au milieu de voyages incessants et insaisissables, la mort de son père et successivement (à 10 jours d'intervalle) le suicide de sa mère; événement tragique précédant de peu l'écriture de Plume et Lointain intérieur. C'est ici un pli pour le saisir cependant que nous étudieronsd'autres plis à l'intérieur de mêmes allusions poétiques. C'est aussi pourquoi j'illustre par l'exergue cette introduction au poème L'insoumis, qui tente de rendre compte de l'aventure intérieure à l'écriture du poète et qui dirige ma problématique. Par les analogies de l'exergue, je tente de rendre le poète à lui-même et à son poème.

I. L'ectoplasme se voyant, invisible
Le titre du poème nousinforme d'une démarche, d'une invitation, d'une expérience. Michaux, ayant refusé d'appartenir à n'importe quelle organisation littéraire ou politique même si proche de Paulhan et des surréallistes. Reposant sur la contemplation, considéré comme une forme d'action chez Michaux, il s'invite, nous invitant, à un matin. On saisit immédiatement un propos clair, saisissable de première emblée, d'unedivision intérieure/extérieure du corps. Le corps qui se donne au quotidien et le corps intérieur, refuge des mouvements spirituels, égoïstes aussi. Il souligne cette nécessité de l'abandon aux tâches à faire et dans la même phrase la séparation qu'il en ressent par le même mouvement anaphorique des participes présents et adverbes. Cette répétition du son fait un mouvement du sens, comme l'âne quibraie, comme une existence n'ayant pas de fin et signalé de manière malheureuse puisque sans fin signifie la répétition infinie de ces actes. On pourrait ainsi dire comme une volonté malheureuse(1). Puis il met en majuscule le M de monde. Le « Monde » en majuscule, comme pour désigner le nom propre d'un adversaire tandis que le combat n'est pas encore annoncé. Pourquoi rendre le monde à son imagemythique ? Ce monde de l'homme sans hommes, ce monde qu'il est possible de saisir dans sa totalité hors de lui, ce monde au temps confondu et à l'espace indéfini. Le Monde peut aussi devenir « le beau monde » comme le dit l'expression courante donc le monde uniquement composé d'humains, de propos d'hommes, d'échanges socials et d'interactivités techniques. Ce monde de l'exploitation de l'homme par...
tracking img